Marseille : plan de rénovation des écoles, Benoît Payan attend le chèque d'Emmanuel Macron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto
1,2 milliard d'euros seront notamment affectés aux 174 écoles (sur 472) les plus délabrées pour des rénovations lourdes ou des reconstructions
1,2 milliard d'euros seront notamment affectés aux 174 écoles (sur 472) les plus délabrées pour des rénovations lourdes ou des reconstructions © DR

Emmanuel Macron est de retour à Marseille et le maire Benoît Payan compte lui présenter son plan de rénovation des écoles de la ville à 1,2 milliard d'euros. 174 écoles sont concernées sur 472. Et une inconnue, la participation financière de l’Etat.

Emmanuel Macron doit rester deux jours à Marseille, il est attendu en fin d'après-midi ce vendredi 15 octobre 2021.

Il est de retour, comme il l'avait annoncé pour constater les avancées des projets lancés en septembre pour le plan "Marseille en grand".

Le montant total de ce plan n'a pas été établi formellement mais la participation de l'Etat est évaluée à 1,5 milliard d'euros, hors rénovation des écoles. 

"Depuis mars, on a travaillé avec les services de l'Etat et les services de la ville. Quand le président est venu début septembre, il nous a demandé de retravailler. Lundi, je suis allé voir le Premier ministre, je lui ai remis le plan définitif. Maintenant, on attend la décision du chef de l'Etat sur le montant (de l'aide) et le mode de fonctionnement", a annoncé le maire de Marseille ce vendredi.

Un chantier de rénovation "sans précédent"

Les écoles marseillaises vont faire l'objet d'un chantier de rénovation "sans précédent", selon le maire socialiste Benoît Payan, qui a dévoilé lundi un plan à 1,2 milliard d'euros destiné à réduire la fracture sociale en matière d'éducation. 174 écoles sont concernées sur 472.

"Il fait très chaud en été, et très froid en hiver." Ces propos d'enfants, recueillis par la mairie à l’école Bouge dans le 13e arrondissement de Marseille expriment bien le problème actuel. Problèmes d'infiltration, d'isolation ou alors insécurité, le constat fait par la mairie est alarmant.

814 millions d'euros seront notamment affectés aux 174 écoles les plus délabrées pour des rénovations lourdes ou des reconstructions.

"Pour l'heure, le montant de la participation de l'Etat n'est pas connu", admet Benoit Payan, assurant que les discussions avec l'Elysée étaient en cours. Le président de la République avait annoncé sans la chiffrer une aide pour les écoles de Marseille début septembre.

"On attend une aide conséquente de l'Etat. On n'est pas là pour faire les marchands de tapis. Ce qu'on s'est dit avec le chef de l'Etat, c'est: "Fabriquons un vrai partenariat". L'Etat peut venir aider avec des femmes, des hommes, des ingénieurs, des architectes à travailler à tout cela", précise Benoît Payan.

En priorité seront rénovées les écoles qui ne répondent pas aux normes sanitaires et de sécurité, a détaillé le maire, ajoutant que 16 chantiers démarreront dès 2022.

Ces nombreux défauts de construction pèsent sur la note. La surconsommation d’énergie est ainsi estimée par la mairie de Marseille à 20.000 mégawatts par an, de quoi alimenter en électricité dans les huit millions de foyers.

 "On attend du chef de l'Etat qu'il nous donne au moins une décision,
qu'il donne 100, 200, 500 millions... plus l'aide de l'Etat sera importante, mieux
ce sera. On attend maintenant un "go" car on ne peut plus perdre de temps
", insiste le maire de Marseille.

Le calendrier de ce plan de réhabilitation doit s'étaler sur neuf ans. Le début des chantiers devrait avoir lieu "d'ici fin 2022" pour une quinzaine d'établissements. Pour d'autres, les phases d'études sont en cours ou doivent débuter d'ici là. 

Des inégalités nord / sud à lisser

"La carte des inégalités scolaires se confond avec la carte des inégalités sociales", a fait remarquer Benoit Payan, selon qui l'ancienne municipalité de droite, dirigée pendant 25 ans par Jean-Claude Gaudin, dépensait en moyenne 113 euros par enfant et par an dans les quartiers Sud de la ville, plus aisés, contre 94 euros dans les quartiers Nord, plus pauvres, où se concentrent les deux tiers des écoles à rénover.

En moyenne, 176 d'euros sont investis par enfant et par an dans les écoles de France a-t-il affirmé. 

Selon la municipalité, ce nouveau plan devrait créer 14.000 nouveaux emplois et générer 2,27 milliards d'euros de retombées économiques.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.