"N'handicape pas ton regard", à Marseille TCap21 considère la trisomie autrement

Leurs enfants sont atteints de trisomie 21, ils se sont regroupés en association. Depuis 6 ans à Marseille, le groupe s'épanouit, les activités se multiplient et les sourires semblent s'agrandir. Le 21 novembre 2021 est la journée nationale de la trisomie 21. La présidente en parle avec nous.

"Nous avons tout d'abord choisi l'activité natation," raconte Katia Bergamelli, la présidente de l'association TCap21, "Mais on trouvait des excuses pour ne pas nous accueillir. Finalement, nous avons trouvé une piscine."

Et puis les activités se sont multipliées à destination de ces personnes atteintes de trisomie : flamenco, aviron, défilé de mode, cirque, théâtre. Ils sont même partis trois fois à Venise pour militer en aviron contre la pollution des bateaux à moteur.

TCap21 compte une trentaine d'adhérents, âgés de 16 à 52 ans. 

"La trisomie 21, c'est ce qu'on appelle la Rolls-Royce du handicap,", décrit la présidente de l'association. "Ils n'ont pas de problème moteur, sont heureux d'apprendre, toujours partants pour faire des choses. On peut stimuler leur estime de soi, et les aider à se dépasser." 

Ces parents souhaitent s'éloigner des "propositions institutionnelles" pour cultiver l'épanouissement de leur enfant. 

Katia Bergamelli a la chance d'être détachée à 100% par son entreprise, la CMA-CGM. Elle se consacre donc entièrement à l'association.

J'ai beaucoup de chance de les côtoyer, ils sont extraordinaires. Nous voulons les porter encore plus loin.

Katia Bergamelli

"Encore plus loin" sera dans la gare de Niolon, dans un premier temps. Dans cette superbe bâtisse de la Côte Bleue, des formations personnelles et professionnelles seront proposées aux personnes porteuses de trisomie.

Formations à l’autonomie résidentielle, à des métiers du tourisme et du service-restauration, à la culture maraîchère biologique... Elles se dérouleront en "milieu ordinaire", un terme important pour l'association.

Car le but est de proposer à des personnes porteuses d'un handicap mental un tremplin vers la vie ordinaire à laquelle elles aspirent. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société loisirs sorties et loisirs économie