Règlements de compte : ce que l'on sait de la victime de la fusillade à Marseille dans le quinzième arrondissement

Selon plusieurs sources, il pourrait s'agir de Nordine Achouri, l'ancien boss du réseau de la fameuse "tour K" dans la cité de la Castellane à Marseille.

La guerre des stups continue de faire des ravages à Marseille. Dans la nuit du 25 au 26 décembre, un homme est tombé sous les balles après avoir été visé par 25 cartouches dans la tête, dans le 15ème arrondissement.

Selon plusieurs sources, il pourrait s'agir de Nordine Achouri, l'ancien boss du réseau de la "tour K", dans la cité de la Castellane. Le parquet attend l'autopsie qui aura lieu demain matin pour confirmer l'identité de la victime.

L'homme a été visé par 27 balles

Selon les premiers éléments, la victime remontait la rue de Lyon vers le boulevard du Capitaine-Geze, lorsqu'elle a reçu un tir qui l'a fait tomber, dans la nuit du 25 au 26 décembre, vers 23h30. Au total, 27 balles ont été retrouvées au sol, selon le parquet de Marseille. 

Le quartier de la Cabucelle est le théâtre d'affrontements violents ces derniers mois. Le 20 juillet dernier, un jeune homme de 17 ans y était blessé par balles. Il est mort quelques jours plus tard. Le 18 février 2023 un jeune homme de 20 ans était victime de tirs dans le même quartier.

Il pourrait s'agir de l'ancien boss de la "tour K"

Selon plusieurs sources, notamment policières, la victime pourrait être Nordine Achouri, l'ancien boss du réseau de la tour K, démantelé pour la première fois en 2013 dans la cité de la Castellane (à la frontière entre le 15ème et le 16ème arrondissement de Marseille). Ce "supermarché de la drogue" est connu pour avoir généré plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires par an au plus fort de son activité.

Condamné à 8 ans de prison en 2015, l'homme âgé de 42 ans venait tout juste de retrouver la liberté il y a moins de trois mois. Son cousin Zaire Laribi, à qui il a laissé la gérance du trafic, a lui-même échappé à la mort le 11 juillet dernier, touché au bras lors d'une fusillade.

Contacté par France 3 Provence-Alpes, le parquet attend l'autopsie qui aura lieu demain matin pour confirmer l'identité de la victime. Il précise qu'une enquête "était ouverte des chefs d'assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de la commission d'un crime".

C'est la 48ème victime de la guerre des stups cette année

Depuis le début de l’année, les fusilladesrèglements de compte et autres violences liées au narcobanditisme ont fait 48 morts, en incluant cette dernière victime, contre 31 en 2022. 2023 est une année record en termes d'homicides liés au trafic de drogue, selon le bilan dressé la semaine dernière par le nouveau procureur de Marseille, Nicolas Bessone.