Recherche de bijoux, suspect sous OQTF... Ce que l'on sait du viol d'une octogénaire à la Penne-sur-Huveaune

Un homme est soupçonné d'avoir violé une retraitée octogénaire samedi, après s'être introduit pour la cambrioler dans sa maison, à la Penne-sur-Huveaune, entre Aubagne et Marseille.

Un homme de 35 ans est toujours en garde à vue ce mardi 20 février à Marseille. Il est soupçonné d'avoir violé une femme de 82 ans après s'être introduit à son domicile de la Penne-sur-Huveaune, samedi en plein milieu de l'après-midi, selon une information révélée par le site Actu17, confirmée par le parquet. L'homme, connu des services de police, a été interpellé le lendemain des faits. Une enquête a été ouverte et confiée au service interdépartemental de police judiciaire des Bouches-du-Rhône (SIPJ 13). France 3 Provence-Alpes vous détaille ce que l'on sait de cette affaire.

L'agresseur cherchait des bijoux et de l'argent 

Les faits se sont déroulés dans la petite commune de la Penne-sur-Huveaune, entre Marseille et Aubagne, samedi 17 février, vers 14 heures. L'homme s'est introduit dans la maison individuelle de sa victime par une porte restée ouverte. Il a demandé à l'octogénaire de lui remettre bijoux et argent liquide. Elle a dit à son agresseur qu'elle n'en avait pas. 

La victime l'accuse de viol

Après l'avoir fouillée, le cambrioleur a poussé sa victime sur le lit et l'a agressée sexuellement, selon les déclarations de l'octogénaire. Des exprtises sont en cours, précise le parquet de Marseille.

L'homme s'est enfui en emportant le téléphone portable de la victime. Cette dernière, sous le choc, s'est réfugiée chez une voisine qui a alerté les secours. Elle a pu décrire son agresseur qui a été interpellé le dimanche matin, à moins d'un kilomètre du lieu des faits et a été placé en garde à vue pour être interrogé par les enquêteurs de la sûreté départementale. 

Le suspect fait l'objet d'une obligation de quitter le territoire (OQTF)

L'agresseur présumé de l'octogénaire, présenté comme un sans domicile fixe, est un Guinéen de 35 ans, a indiqué le parquet de Marseille à France 3 Provence-Alpes. Il est visé par une obligation de quitter le territoire (OQTF).

Le suspect est connu des services de police et de la justice, précise le parquet. Il a déjà été condamné en janvier pour cambriolage. Sa garde à vue a été prolongée, il sera présenté à un juge d'instruction ce mardi en vue de l'ouverture d'une information judiciaire, indique le parquet, qui envisage de requérir sa mise en détention provisoire.