Coronavirus : “Questions pour un balcon”, le nouveau jeu du confinement à Marseille

A Marseille, une habitante du 8ème organise un "Questions pour un balcon" pendant le confinement. / © Victoria ESCUDIER
A Marseille, une habitante du 8ème organise un "Questions pour un balcon" pendant le confinement. / © Victoria ESCUDIER

En période de confinement, dû à l'épidémie de coronavirus, les journées à la maison peuvent sembler longues. A Marseille, Victoria a trouvé la parade en lançant un nouveau jeu "Questions pour un balcon", pour les habitants de son quartier. 

Par Jean Poustis

Victoria, marseillaise de 24 ans, a décidé de réunir à leurs fenêtres les habitants de sa rue. L'étudiante à l'Institut Français de la mode a lancé un jeu "Questions pour un balcon", sur le modèle de la célèbre émission de France 3 "Questions pour un champion".

Depuis son balcon, la jeune femme pose des questions aux deux équipes de la rue, les numéros pairs, face aux numéros impairs... Et la mobilisation est au rendez-vous.

"Attention, cette question concerne Marseille. Quelles sont les deux spécialités de l'Estaque ?", lance la jeune fille aux habitants de son quartier.

"Le panisse et le chichi", répondent en cœur quelques habitants de la rue. Bravo! Applaudissements et question suivante...

Un projet scolaire et solidaire

Revenue chez ses parents depuis Paris le temps du confinement, Victoria a réalisé ce jeu à la fois pour le côté solidaire, mais aussi scolaire. 

Son école de mode lui a demandé de réaliser un projet sur le thème: "Comment vivez-vous cette période particulière ?"

"J'avais vu sur les réseaux sociaux une personne le faire à Paris. Alors je me suis dit pourquoi pas essayer ça pour le montrer à mon école, mais, surtout pour essayer de vivre un moment sympathique entre voisins", raconte Victoria.

En 15 minutes, les 11 questions sont écrites en famille, puis Victoria se lance.

"Les gens ont tout de suite accroché, j'ai juste dû demander à des personnes d'éteindre la musique".
© Victoria
© Victoria

Des questions pour tous les âges

En cette période difficile de confinement, elle a tout d'abord commencé par une question générale sur l'année de la victoire des Bleus à la Coupe du Monde de football... avant d'enchaîner.

Les questions sont parfois faciles, d'autres plus dures, mais très souvent en lien avec sa ville. La Marseillaise poursuit notamment avec des questions sur Marcel Pagnol ou la Bonne-Mère. 

Renouveler l'expérience régulièrement

Désormais, Victoria réfléchit à réitérer régulièrement l'expérience.

"Je vais sûrement le faire tous les deux, trois jours mais en changeant le nom à chaque fois, reprendre des jeux avec le terme balcon, comme les 20h du balcon à la place des 12 coups de midi", explique l'étudiante.

Une belle occasion de mobiliser et d'amuser les gens de son quartier et qui fait du bien au moral...
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus