Démantèlement d’un trafic de stupéfiants à Marseille : 140 kg de résine de cannabis saisis

Un trafic de stupéfiants a été démantelé à Marseille et sa périphérie. L'opération menée notamment au coeur de la cité Consolat a permis la saisie de 140 kilos de résine de cannabis, pour une valeur marchande estimée à un million d'euros.

Belle prise pour les gendarmes cette semaine dans les milieux de la drogue de Marseille. Un réseau de trafiquants a été démantelé dans la cité Consolat, dans les quartiers nord.

140 kilos de résine de cannabis d'une valeur d'un million d'euros ont été saisis ainsi que des armes, des munitions, 5.800 euros en liquide et du matériel de coupe et de conditionnement.

Les perquisitions ont été réalisées dans onze lieux différents, entre Marseille et Aubagne, dont certains "localisés dans des zones très sensibles", indique ce vendredi la gendarmerie nationale dans un communiqué.

Neuf personnes ont été interpellées. Sept d'entre elles ont été déférées les 21 et 22 septembre 2022 devant le magistrat instructeur puis mises en examen et trois ont été écrouées.

Huit mois d'investigations

C'est l'aboutissement d'une procédure ouverte en janvier 2022 par la brigade des recherches d'Aubagne pour trafic de stupéfiants. Les investigations ont mené à la découverte d'un réseau implanté dans l'arrière-pays provençal. 

Le 19 avril 2022, une information judiciaire a été ouverte au tribunal judiciaire de Marseille pour "acquisition, détention, transport offre ou cession de produits stupéfiants et participation à une association de malfaiteurs en vue de préparer les délits de trafic de produits stupéfiants".

Les membres de ce trafic ont développé un réseau structuré avec un rôle déterminé pour chaque acteur (trésorier, transporteur, revendeurs, nourrice, tête de réseau, etc.).

Gendarmerie nationale

Les gendarmes ont démantelé deux points de deal, qui écoulait la marchandise au sein de la cité Consolat à Marseille.

"Les membres de ce trafic ont développé un réseau structuré avec un rôle déterminé pour chaque acteur (trésorier, transporteur, revendeurs, nourrice, tête de réseau, etc.)", note la gendarmerie.

La phase opérationnelle est déclenchée le 19 septembre 2022 pour interpeller les protagonistes de ce trafic.

L'opération a mobilisé près de 40 enquêteurs de la région de gendarmerie de Provence-Alpes-Côte d’Azur appuyés par 135 gendarmes provenant de huit unités spécialisées dans l’intervention dont l’antenne GIGN d’Orange, six équipes cynophiles dont trois chiens SAMBI (Stupéfiants, Armes, Munitions, Billets), un hélicoptère et une vingtaine de gendarmes mobiles.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité