• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Déraillement du train à Marseille Saint-Charles: l'enquête avance

L'enquête continue pour savoir d'où vient le problème qui a fait dérailler un TGV en provenance de Paris Gare de Lyon. / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
L'enquête continue pour savoir d'où vient le problème qui a fait dérailler un TGV en provenance de Paris Gare de Lyon. / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Une fissure dans un rail serait-elle la cause du déraillement du TGV ? Les expertises ont décelé une marque sur le travers du rail, là où la roue serait sortie. 

Par Marie Bail

Depuis samedi 4h du matin, les techniciens et experts s'affairent autour du train. Lundi, les 7 wagons ont finis d'être relevés, un à un,  à l'aide de vérins puis ont été sortis des voies. 
 


Avec les voies désormais dégagées, les enquêteurs diligentés par la SNCF peuvent accéder aux rails. Trois enquêtes sont en cours: celle de la police a écarté la piste de la malveillance; celle de la SNCF recherche les causes de l'incident et enfin celle du Bureau enquête accident des transports doit tirer les conclusions pour éviter les prochains accidents. 

Selon Jacques Frossard, directeur territorial de la SNCF Réseau PACA, cité par nos confrères du quotidien La Provence, une fissure a été localisée sur un rail. Sans affirmer pour autant qu'elle serait la cause du déraillement du train, "on peut dire que c'est que la roue est sortie, pas très loin du début du quai", précise le directeur au journal. 

La piste d'un rail défaillant est donc pour le moment privilégiée. 


Une fois terminé le travail des enquêteurs sur ces voies, les travaux de réparation peuvent débuter, "lundi dans la soirée a priori", avait précisé à l'AFP Jean-François Trestard, directeur de la communication de la SNCF Paca.

    "Les travaux seront importants, et ils devraient durer jusqu'à jeudi", a-t-il poursuivi. Une réouverture complète au trafic des 16 voies de la gare Saint-Charles est toujours prévue pour vendredi matin.

 



Le réseau TER est affecté par le déraillement du TGV en gare Saint Charles depuis samedi. Une question de "choix" de la part de la SNCF de privilégier les TGV plutôt que le réseau régional: 7 voies sur 16 étaient toujours indisponibles pour permettre le relevage et la réparation de rails. 
 

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus