Festival de Marseille : la danse à portée de tous jusqu’au 9 juillet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alice Donckele

Déjà la 27ème édition du Festival de Marseille, un événement incontournable de la cité phocéenne à l’orée de l’été. Danse mais aussi théâtre, concerts, expos, projections, rencontres… 4 semaines pour s’émerveiller et s’amuser : découvrez le programme !

C’est une nouvelle ère pour le Festival de Marseille. Après 6 ans sous la direction de Jan Goossens, c’est Marie Didier qui prend la tête de l’événement. Une première édition pour laquelle elle a choisi de recréer du lien entre les artistes et le public et favoriser la création marseillaise.

Un festival riche en créations

Jusqu’au 9 juillet, ce sont 46 représentations qui auront lieu dans toute la ville. Un tiers de la programmation du Festival de Marseille sont des créations. Si la majorité des équipes artistiques sont implantées à Marseille, elles viennent de la France ou du monde entier, ce qui participe évidemment à la multiculturalité de l'événement.

Parmi les créations, on notera par exemple Sabena d’Ahamada Smis. Un spectacle de musique et de danse pendant lequel ce Comorien d’origine, Marseillais d’adoption, nous fait revivre l’histoire des rescapés du massacre de Majunga, sur l’île de Madagascar en 1976. Créations vidéo accompagnent sonorités traditionnelles et rap d’aujourd’hui.

A voir le 30 juin et 1er juillet  à 22:00 au Mucem.

Les 24, 25 et 26 juin, Parade rassemblera dix-sept artistes et danseurs pour un spectacle à la scénographie unique inspiré des ballets russes. C’est le chorégraphe Andrew Graham qui est à l’origine de ce show qu’il prépare depuis trois ans avec la compagnie l’Autre Maison. Une compagnie inclusive qui lutte contre la discrimination dans le secteur culturel.

A voir au KLAP Maison pour la danse.

De l'inédit et de l'innovation

Deux projets détonants à suivre tout au long du festival : "Hacking Urbain" et "100% Afro".

Pour la première proposition dansante, la programmation est faite en temps réel. Le spectacle s’adapte aux événements du jour, à la météo, à l’ambiance qui règne ici ou là, au public sur place… Pas de lieux ni d’heures fixes programmés en amont, "Hacking Urbain" évolue tout au long du Festival de Marseille. Une trentaine d’artistes de Tunis, d’étudiants en art de Strasbourg, de danseurs de Mayotte, de chorégraphes d’Italie performeront dans la ville à la recherche d’interactions avec la société civile.

A voir du 24 au 26 juillet, du 1er au 3 juillet puis du 8 au 9 juillet. Pour connaître les lieux et les heures et suivre l'évolution du projet, rendez-vous sur les réseaux sociaux.

"100% afro" : coup de projecteur sur les danses africaines ! Le Festival de Marseille s’associe ici au chorégraphe Qudus Onikeku pour un événement international qui connectera toute une jeune génération autour de l’afro-dance, en live et en ligne. Les 2 et 3 juillet, la planète entière a rendez-vous à la Friche Belle de Mai à Marseille pour une session de réflexion, de production et de création autour de la danse africaine. Si une vingtaine d’interprètes spécialistes seront physiquement sur place, les autres pourront participer en live grâce à la plateforme Afropolis.org.

Une programmation dans toute la ville

Le Festival de Marseille s’appuie sur un réseau d’une quinzaine de lieux pour faire rayonner son événement. Un moyen de satisfaire chaque quartier, chaque public dans cette ville cosmopolite.  

Certains spectacles sont aussi complètement adaptés aux espaces et trouvent un sens particulier à se jouer dans un lieu plutôt qu’un autre. Par exemple, "L'âge d’or" sera à découvrir dans un centre commercial, le centre Bourse. Une performance en totale interaction avec le public puisque, casque sur les oreilles, le spectateur déambule dans ce centre guidé par l’artiste. S'engage alors une réflexion sur notre rapport à la société de consommation actuelle dans ce lieu totalement adéquat.

A voir du 29 juin au 2 juillet

Aussi, dans l’Espace Julien, qui a accueilli pas moins de 5500 concerts depuis sa création en 1984, c’est le spectacle "Into the Open" qui sera présenté. Une évidence pour ce show aussi dansant que musical crée par le duo Voetvolk, composé de la chorégraphe Lisbeth Gruwez et du DJ Maarten Van Cauwenberghe.

Cité des Arts, Théâtre La Sucrière, ZEF, KLAP Maison pour la danse, Friche la Belle de Mai, Théâtre Joliette, Parc Longchamp, Centre Bourse, Alcazar-BMVR, Mucem, Espace Julien, Théâtre La Criée, Ballet National de Marseille, Cité Radieuse, toute la programmation est à découvrir ici.

Un festival pour tous les publics

A l’image de la cité phocéenne, le Festival de Marseille se veut varié, riche et surtout ouvert à tous. Marie Didier, la directrice, l’affirme en ces termes : "Notre ambition est d’avoir la plus grande diversité possible sur scène et dans la salle, d’être plus en rapport avec la diversité de la population."

Le festival propose donc une politique tarifaire exceptionnelle avec prix unique de 10 euros et de 5 euros pour les moins de 12 ans et les étudiants. 2 000 places à 1 euro ont également été proposées à des personnes en situation de précarité et de handicap via des associations sans oublier la gratuité de certaines manifestations.

Un événement inclusif : dix spectacles visuels sont accessibles aux spectateurs sourds et malentendants et un accueil personnalisé est également mis en place pour les personnes en déficience audiovisuelle avec des spectacles en audio-description, des visites tactiles…

Enfin, tout au long de l’année, le Festival de Marseille travaille à l’éducation à la culture. Des artistes interviennent auprès d’une quarantaine de classes pour inciter les plus jeunes à la création et au développement artistique.  

Festival de Marseille
Jusqu'au 9 juillet
Dans 14 lieux de la ville : covoiturage possible
Billetterie