Football : la (longue) liste des incidents depuis le début de la saison

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff
Jet de bouteille d'eau sur Dimitri Payet au début du match OL-OM.
Jet de bouteille d'eau sur Dimitri Payet au début du match OL-OM. © ST?PHANE GUIOCHON / MAXPPP

La Ligue 1 de football est marquée par de nombreux incidents depuis le début de la saison, dont le dernier en date : une bouteille d'eau jetée au visage de Dimitri Payet lors du match OL-OM dimanche.

Dimanche soir lors que la 14e journée de Ligue 1, le match OL-OM a été arrêté au bout de trois minutes, après qu'un supporter lyonnais a envoyé une bouteille d'eau à la tête de Dimitri Payet.

Un incident de plus qui ternit l'image du football français. Depuis le début de la saison, le championnat de Ligue 1 est entaché par des débordements. Et la liste s'allonge. 

8 août : Montpellier-Marseille 

La première journée du championnat est déjà le théâtre de lancers de projectiles sur le terrain, notamment de la part de supporters du club montpellierain. Un jet avait alors touché Florian Mollet au visage, et une bouteille lancée des tribunes avait blessé Valentin Rongier.

Le match avait été arrêté une dizaine de minutes avant de reprendre. En réponse, la Ligue de football professionnel avait ordonné la fermeture des deux tribunes incriminées du stade de Montpellier pour trois matchs. 

22 août : Nice-Marseille

3e journée de Ligue 1, autre incident. Le match avait été arrêté à la 75e minute après des débordements entre les supporters dans les tribunes, et sur le terrain. Dimitri Payet, ciblé au dos par les supporters niçois par une bouteille d'eau, avait renvoyé le projectile. Des supporters niçois avaient alors envahi la pelouse et l'un d'eux avait donné un coup de pied à Dimitri Payet.

Ce dernier a été condamné à un an d'emprisonnement dont six mois avec sursis. Pablo Fernandez, le préparateur physique marseillais a été suspendu jusqu'à juin 2020 après avoir frappé un supporter. 

La LFP avait pris la décision de rejouer la rencontre à huis clos, en terrain neutre. Le club niçois a lui été sanctionné d'un retrait d'un point. 

Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique lyonnais avait alors réagi : "la seule sanction possible est le retrait de point".

18 septembre Lens-Lille

A la mi-temps du match Lens-Lille, des supporters lensois avaient envahi le terrain pour s'en prendre aux supporters lillois. Les CRS avaient dû intervenir. Les débordements avaient fait six blessés légers. 

Un homme avait été interpellé pour avoir lancé un siège sur les forces de l'ordre. Le match avait repris après une demi-heure d'interruption. 

La LFP avait décidé de sanctionner le RC Lens avec deux matchs en huis-clos, et le parcage des supporters lillois lors des matchs du Losc à l'extérieur. 

22 septembre : Angers-Marseille, Montpellier-Bordeaux 

A Angers, pour la 7e journée de Ligue 1, des supporters marseillais étaient descendus sur le terrain après "des provocations de la part des Angevins". Une bombe agricole avait notamment envoyée dans le parcage marseillais Une bagarre avait alors éclaté. L'OM s'était vu infliger un point de retrait avec sursis.

A Montpellier, un bus de Bordelais avait été caillassé par des supporters montpellierains. Les deux camps s'étaient alors battus avant que les forces de l'ordre n'interviennent. Seize personnes avaient été blessées.

24 octobre : OM-PSG 

La 11e journée de Ligue 1 est à l'image des précédentes. Des projectiles avaient été lancés sur les tireurs de corners parisiens en première période. Un spectateur était entré sur la pelouse à la 72e minute. 

En dehors du stade, 21 personnes avaient été interpellées pour d'autres incidents. Une demi-douzaine de personnes avaient été condamnées à des peines allant jusqu'à deux ans de prison ferme, toutes assorties d'interdictions de stade.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a sanctionné l'Olympique de Marseille d'un match à huis clos total, contre Troyes. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.