• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Gilets jaunes : les achats de Noël en chute libre dans les magasins à Marseille et alentours

La zone de Plan-de-Campagne désertée à 3 semaines de Noël. / © Roger Gasc France Télévision
La zone de Plan-de-Campagne désertée à 3 semaines de Noël. / © Roger Gasc France Télévision

A la veille des fêtes de Noël, l'impact des manifestations répétées des gilets jaunes se fait sentir chez les commerçants. A Plan-de-Campagne entre Aix-en-Provence et Marseille, l'une des plus grandes zones commerciales d'Europe, le manque à gagner est de plus de 30 % par rapport à l'an passé. 

Par Annie Vergnenegre

Le samedi à Plan-de-Campagne, c'est jour d'affluence surtout avant Noël. Des voitures par milliers dans des embouteillages monstres. Mais ça, c'était avant. Avant les 4 samedis de barrage par les gilets jaunes. Ce responsable de boutique d'ameublement n'a jamais connu pareil calme en cette saison.

Sur les 4 derniers week-ends, on a dû perdre 40 à 50 % du chiffre d'affaires

"L'hiver est une période très forte pour nous où les gens ont envie de changer leur intérieur, on ne le rattrapera pas en mai ou juin", estime-t-il. 

Des mesures attendues

Dans le centre de Marseille, même morosité ambiante. La rue Saint-Férréol est déserte. "On se rend compte que les gens ont peur de descendre dans le centre-ville après ce qu'il s'est passé hier, explique Audrey Lucchinacci, présidente de Commerce en 13 qui représrnte 2000 commerçants du département . On est à moins 40 % de chiffre d'affaires, le commerce indépendant ne se relèvera pas de ce genre de crise."

Ce samedi ils ont fait zéro de chiffre d'affaires, et le samedi précédent aussi.

"Les assurances rembourseront ce qui a été cassé, les vitrines et les serrures mais les stocks, et ce qui a été pillé ne sera pas remboursé, alors qu'est-ce qu'il va se passer après? On attend des annonces pour nous aussi"
Dans les boutiques franchisées de prêt-à-porter, ce n'est pas la foule des grands jours . "Les clientes sont venues mercredi et jeudi, ça nous a permis de rattraper un peu samedi dernier, et là, on est présents le dimanche, déclare une gérante qui veut rester optimiste, on y croit".

 

Sur le même sujet

Marche pour le Climat

Les + Lus