Un homme tué par balles dans un gymnase à Marseille : le règlement de compte privilégié

Un homme d'une trentaine d'années a été tué par balles et un autre blessé, dimanche, alors qu'ils jouaient au football dans un gymnase du 14e arrondissement de Marseille. ll s'agirait d'un règlement de comptes lié au trafic de drogue.

Une dizaine de personnes étaient présentes dans le gymnase Massenet à Marseille, quand un homme a fait irruption armé d'un fusil d'assaut.
Une dizaine de personnes étaient présentes dans le gymnase Massenet à Marseille, quand un homme a fait irruption armé d'un fusil d'assaut. © Nathalie Ramirez/FTV
Un homme casqué a fait irruption dans le gymnase Massenet, situé à proximité de la cité sensible La Paternelle, dans le 14e arrondissement de Marseille, dimanche en début de soirée.

L'individu a tiré avec un fusil d'assaut alors qu'une dizaine de jeunes faisaient du foot en salle, a indiqué le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux. 

Un homme de 31ans a été atteint d'une balle dans la tête et est décédé. Un autre a été touché à une fesse et au mollet, il a été transféré à l'hôpital Nord. Son pronostic vital n'est pas engagé. On ignore pour l'heure s'il était également visé ou s'il s'agit d'une victime collatérale.

La gardienne du complexe est sous le choc. Elle vit sur place avec sa famille et en 20 ans n'a jamais vécu de telle violence. "Heureusement, il n'y avait personne à la maison, il n'y avait pas mes enfants, sur le parking ou quoi... qu'on ne le croise pas.... quand on m'a appelée, c'est de ça que j'ai eu peur..."

Des douilles de Kalachnikov

"La piste d'un règlement de comptes liée à un trafic de stupéfiants est privilégiée", a-t-il précisé. 13 douilles de calibres 7.62, de type Kalachnikov ont été retrouvées sur place.

Selon notre bilan, ce règlement de comptes porte à 12 le nombre de tués cette année dans les Bouches-du-Rhône, dont 9 à Marseille.  Ces règlements de comptes ont principalement eu lieu dans les 14e et 15e arrondissement.

Le 16 novembre dernier, un homme avait été tué et cinq autres blessés dans une fusillade au coeur de la cité des Rosiers, également dans le 14e arrondissement. 
   

  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes faits divers criminalité