Bilan des règlements de comptes : 12 morts dans les Bouches-du-Rhône dont 9 à Marseille en 2019

12 personnes sont mortes dans les Bouches-du-Rhône, dont 9 à Marseille, depuis le début de l'année 2019, dans des règlements de comptes. Le bilan était de 23 morts en 2018. 

Un homme abattu de tirs de kalachnikov sur le parking du centre commercial de la cité du Mail, dans le 14e arrondissement de Marseille.
Un homme abattu de tirs de kalachnikov sur le parking du centre commercial de la cité du Mail, dans le 14e arrondissement de Marseille. © SPEICH Frédéric/MaPPP
Depuis le début de l'année 2019, 12 personnes ont été tuées dans des règlements de comptes dans les Bouches-du-Rhône, dont 9 à Marseille. C'est beaucoup moins que ces trois dernières années. 

En 2018, on avait recensé 23 morts dont 12 à Marseille. L'année 2017 avait été marquée par une baisse record avec 14 morts dans le département après une année particulièrement sanglante : 29 morts en 2016. 

En 2019, deux règlements de comptes ont été perpétrés hors de Marseille, mais dans des communes aux portes de la ville. Les scènes de crime se répartissent principalement dans les 14e et 15e arrondissement. La moyenne d'âge des victimes marseillaises est de 24 ans. L'une d'elle était mineure.

06/01: 25 ans, criblé de balles dans un parking (15e) 

Le premier mort de l'année 2019 est découvert dans sa voiture criblée de balles. Vingt douilles de calibre 7.62 sont ramassées près du véhicule garé dans un parking souterrain du chemin Henri-Beyle, dans le quartier Saint-Louis, au nord de la Ville. 
La victime avait été découverte vers 22h30, dans le parking souterrain de la résidence des Vergers Saint-Louis, chemin Henri-Beyle, dans le 15e arrondissement de Marseille.
La victime avait été découverte vers 22h30, dans le parking souterrain de la résidence des Vergers Saint-Louis, chemin Henri-Beyle, dans le 15e arrondissement de Marseille. © ROSSI David/MaxPPP
La victime, connue des services de police notamment pour trafic de stupéfiants, était sortie de prison en mai 2018.

04/02: 21 ans, tué au volant d'une fourgonnette (15e)

L'homme circulait au volant d'une fourgonnette ce lundi 4 février, vers 23h15, quand il a essuyé des rafales de fusil d'assaut sur le boulevard du Capitaine Gèze. La victime était connue pour des actes de vol et de violence, mais l'enquête s'oriente d'emblée vers un réglement de compte lié au milieu du narco-banditisme.
L'homme de 21 ans a été tué par balles dans sa voiture dans le 15e arrondissement de Marseille.
L'homme de 21 ans a été tué par balles dans sa voiture dans le 15e arrondissement de Marseille. © SPEICH Frédéric/MaxPPP

Les enquêteurs ont relévé 48 étuis de calibre 7.62, de type Kalachnikov et comptabilisé 21 impacts sur le véhicules provenant de deux armes.  

La voiture des suspects est découverte incendiée sur la commune voisine de Saint-Victoret.

12/03: 42 ans, tué par un commando à la Busserine (14e) 

Un commando de 4 hommes à bord de deux voitures coincent deux frères de 42 et 44 ans dans leur voiture, à l'entrée de la cité de la Busserine. Le premier décède sur le coup, le second est hospitalisé dans un état grave. 
La fusillade mortelle de la Busserine est liée au narco-banditisme des cités.
La fusillade mortelle de la Busserine est liée au narco-banditisme des cités. © Georges Robert/MaxPPP
Cette fois encore, les armes utilisées sont des armes de guerre. Deux des tireurs sont rapidement interpellés.

11/04: 19 ans, abattu près de la gare (3e) 

Deux hommes, le visage cagoulé, abattent le jeune homme près de la gare Saint-Charles avant de s'enfuir. Atteint de deux balles au cou et au thorax, il décède à l'arrivée des secours.
le règlement de comptes s'est produit, dans la rue Lucien Rolmer près de la gare Saint-Charles à Marseille.
le règlement de comptes s'est produit, dans la rue Lucien Rolmer près de la gare Saint-Charles à Marseille. © Georges Robert/MaxPPP
Des douilles retrouvées sur la chaussée sont de calibre 7.62 de type kalachnikov et 9 mm correspondant à une arme de poing. 

04/08: 17 ans, exécuté dans la rue (15e)

Cette place du quartier des Crottes dans les quartiers nord était connue pour abriter un trafic de drogue. 

Un mineur meurt sous les balles un dimanche soir, rue Félix Zoccola entre la rue Antoine Donaz et la rue Edgard Quinet.
Un mineur meurt sous les balles un dimanche soir, rue Félix Zoccola entre la rue Antoine Donaz et la rue Edgard Quinet. © GEORGES ROBERT/MaxPPP

Peu après 20h30, des hommes portant des cagoules tirent sur un groupe de jeunes, rue Felix Zoccola. Les secours ne parviendront pas à ranimer l'adolescent pris pour cible.

29/08: 58 ans, tué dans sa voiture (Aubagne)

Les tireurs ont surgi au petit matin dans cette petite impasse, en bordure de la traverse des Aubes, dans un quartier résidentiel d'Aubagne, à une trentaine de kilomètres de Marseille.

© ROSSI David/MaxPPP

La victime, 58 ans, a été blessée de plusieurs balles de 9 mm à la tête alors qu'il était dans sa voiture et elle est décédée peu après des suites de ses blessures. Le quinquagénaire était connu des services de police pour trafic de stupéfiants. 

Le véhicule ayant servi aux tireurs est retrouvé incendié, ainsi qu'une arme de 9mm, peu après le règlement de compte à proximité.

30/08: 29 et 30 ans, tués à l'hôtel (Pennes-Mirabeau) 

Les vidéos de l'hôtel Formule 1 montrent deux hommes cagoulés qui pénétrent au petit matin dans l'établissement. Ils ont utilisé du calibre 7.62 mm, de type kalachnikov.

Le jeune homme de 26 ans abattu sur le parking du centre commercial était connu des services de police pour trafic de stupéfiants.
Le jeune homme de 26 ans abattu sur le parking du centre commercial était connu des services de police pour trafic de stupéfiants. © SPEICH Frédéric/MaxPPP

Les corps de deux hommes sont découverts dans une chambre, deux armes et 700
euros en espèce à leur côté. L'un d'eux, connu pour trafic de produits stupéfiants, était sorti de prison en septembre 2018.

02/09: 26 ans, tué sur le parking d'un centre commercial (14e)

Ce règlement de compte sur fond de trafic ne fait aucun doute. La victime était connue "pour des vols et des infractions à la législation sur les produits stupéfiants". Elle a été abattue sur le parking d'un centre commercial de la cité du Mail, dans le 14e arrondissement de Marseille.
La police scientifique relève une vingtaine de douilles, avenue de Saint-Jérôme.
La police scientifique relève une vingtaine de douilles, avenue de Saint-Jérôme. © GEORGES ROBERT/MaxPPP
Les tireurs ne sont même pas descendus de leur véhicule pour tirer leurs rafales de Kalachnikov. Près d'une vingtaine de douilles de calibre 7.62 ont été récupérées sur place. Le véhicule utilisé a été retrouvé en feu à Châteauneuf-les-Martigues.

27/10: 26 ans, tué sur le trottoir (13e)

La victime discutait sur le trottoir, avenue de Saint-Jérôme, avec un autre homme qui a été blessé. Il s'agit encore d'un règlement de compte sur fond de narco-banditisme avec une kalachnikov.
Les douilles sur la scène de la fusillade.
Les douilles sur la scène de la fusillade. © VALERIE VREL/MaxPPP
La victime de 26 ans, atteinte d'une rafale tirée un homme en voiture, est décédée sur place.

16/11: 22 ans, tué devant un snack (14e)

Un homme est tué par balles et cinq autres, âgés de 20 à 25 ans, blessés dans une fusillade devant un snack de la cité des Rosiers. Les victimes se trouvaient à bord d'une voiture en stationnement.La police a compté 28 douilles de calibre 7.62 sur le sol.

29/12: tué pendant qu'il jouait au foot dans un gymnase (14e)

Un homme d'une trentaine d'années est pris pour cible alors qu'il jouait au football dans le gymnase Massenet, dans le 14e arrondissement de Marseille. Un autre homme est blessé mais ses jours ne sont pas en danger. 
 

 

 

 

 

 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes faits divers criminalité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter