Infographie Covid-19 : plus de cas positifs en Paca mais "l'épidémie n'a pas redémarré"

S'il faut rester vigilant face à l'augmentation des cas positifs au coronavirus en Paca, on ne peut pas parler pour autant d'un "redémarrage" de l'épidémie, selon l'infectiologue Philippe Parola, l'un des patrons de l'infectiologie à Marseille. Retrouvez les infographies par département. 

Marseille le 13 juillet 2020, peu de masques et une distanciation sociale non respectée sur le Vieux-Port.
Marseille le 13 juillet 2020, peu de masques et une distanciation sociale non respectée sur le Vieux-Port. © Nicolas VALLAURI / MaxPPP
Pour le professeur Philippe Parola, directeur de service de soins et d'unité de recherche à l'IHU Méditerranée Infections, l'épidémie n'a pas redémarré en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

"La situation est comparable à ce que nous vivons depuis deux ou trois semaines", expliquait le 24 juillet le médecin infectiologue, dans une interview disponible sur la page YouTube de l'IHU.

"Nous continuons à tester tous les jours. Sur 600 prélèvements reçus de la région, le laboratoire de l’IHU a diagnostiqué 17 nouvelles infections. Nous sommes dans le même profil de patients : des voyageurs, des marins, des petits clusters familiaux (...) Et quelques cas isolés, inexpliqués, d’où la nécessité de continuer à dépister, à surveiller", insiste l'infectiologue. 

Mais au jour d’aujourd’hui, l’épidémie n’a pas redémarré, au moins dans notre région et dans ce que nous pouvons observer.

Pr Philippe Parola, directeur des soins et de la recherche IHU Méditerranée Infections

Depuis le début juillet, le nombre de cas graves au Covid-19 a baissé en Provence. Voici les chiffres communiqués par Santé Publique France, pour chacun des départements de Paca. 

Ces données, issues des réseaux de partenaires sur lesquels Santé publique France appuie sa surveillance, sont actualisées chaque jour.
Entre le 1er juillet et le 29 juillet, le nombre de cas d'hospitalisations a baissé, passant de 348 à 291. Le nombre de cas de réanimations pour la même période, a diminué de 20 à 12. 8 décès ont été à déplorer au cours de ce mois.
Les chiffres sont en augmentation, et restent peu élevés : les personnes hospitalisées au 1er juillet étaient au nombre de 5. Le chiffre est passé à 8 au 29 juillet.

Au 1er juillet, le département n'affichait aucun cas de réanimation. 2 cas étaient déclarés au 29 juillet. Aucun décès n'est à déplorer sur l'ensemble du mois.
Le nombe de cas d'hospitalisation durant ce mois de juillet est passé de 9 à 3. Le département haut-alpin n'enregistre par ailleurs aucun cas de réanimation, ni aucun décès.
Le nombre d'hospitalisations dans la période du 1er au 27 juillet est passé de 4 à 2. Aucun cas de réanimation, ni aucun décès n'ont été déclarés dans le département bas-alpin.
Entre le 1er juillet et le 29 juillet, le nombre de personnes hospitalisées a baissé, passant de 86 à 49.

Pour les personnes en réanimation, le nombre de cas est passé de 3 à 1. Et 6 décès ont été déclarés sur l'ensemble du mois.
Le nombre de cas d'hospitalisations n'a guère varié, passant de 34 à 35 dans la période du 1er au 29 juillet.

Le nombre de cas de réanimations est passé de 1 à 4. Le département n'enregistre qu'un seul décès en juillet.

Plus de cas positifs, plus de dépistages

Le nombre de cas testés positifs dans toute la région Paca est proche du millier en cette fin juillet, reflet d'un dépistage plus intensif.
Preuve également que le virus est toujours là, et continue à circuler. Une bonne raison pour maintenir les gestes barrières et la distanciation sociale.

En France métropolitaine, quatre départements sont classés en niveau de vulnérabilité modéré pour le SARS-CoV-2 : les Vosges, le Finistère et la Gironde. La Mayenne a été classé en niveau élevé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter