JO 2024 : "J'adore la voile", des personnes en situation de handicap découvrent les sports nautiques pendant la semaine olympique

Plus sur le thème :
durée de la vidéo : 00h01mn56s
Le 3 avril, des personnes en situation de handicap ont pu découvrir des activités dans le cadre de la semaine olympique et paralympique. ©/FTV

Le 3 avril, des personnes en situation de handicap ont pu découvrir des activités dans le cadre de la semaine olympique et paralympique.

A l'occasion de la semaine olympique, un mois avant l'arrivée de la flamme à Marseille, la base nautique de Corbières a accueilli, le 3 avril, des personnes en situation de handicap pour leur faire découvrir des activités nautiques, mais pas que : escalade, rameur. Parmi ces athlètes en herbe, l’une est confirmée.

En plein effort sur son rameur, Audrey Belkhir, championne de France de para-aviron. Mais c’est surtout en goalball – discipline qui se rapproche du handball les yeux bandés – qu’elle rêve de médaille olympique. Et on peut dire qu’elle est très impatiente de jouer à domicile : "C’est un public qui sera le nôtre, donc pour moi ça va être un moment de joie et de partage, comme à chaque fois, explique-t-elle. Ça fait longtemps que je m’y voie, mais j’essaie de ne pas trop y penser. Je préfère me dire que c’est encore loin et me laisser le temps de travailler encore, et apprécier quand je serai sur place."

"La difficulté du kayak, c'est la mise à l’eau"

Quelques mètres plus loin, les pieds dans l’eau, Lilian Patinaud, éducateur sportif, donne les instructions à un public qu’il connait bien. Des personnes en situation de handicap ont pu découvrir des activités nautiques telles que l’aviron de mer, kayak… "Toutes les personnes en situation de handicap, peu importe le handicap, sont capables de faire des choses. Et parfois presque mieux que les valides, développe Lilian. La difficulté du kayak, c'est la mise à l’eau, parce qu’au début quand on n’est pas dessus ce n’est pas très stable. Mais une fois dessus, ça va rouler tout seul très facilement."

Parmi les bénéficiaires, Théo, 25 ans. Son cadeau du jour : faire du bateau. Puisqu’il adore ça. "J’adore la voile, les voiliers, les catamarans les trimarans", explique-t-il, le sourire aux lèvres et pressé d’embarquer.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité