La Marseillaise à Pétanque. Qui est Jean-Michel Puccinelli, le cantonnier de Salon-de-Provence et tenant du titre ?

Publié le Mis à jour le

Jean-Michel Puccinelli a gagné le Mondial La Marseillaise à pétanque trois fois, en 2018, en 2020 et en 2021. Il joue cette année avec une équipe recomposée. Focus sur cet amoureux de la compétition marseillaise.

Triple vainqueur et tenant du titre du mondial La Marseillaise à Pétanque, Jean-Michel Puccinelli n'a pas changé ses habitudes. Il est toujours cantonnier à Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône.

"Je commence assez tôt le matin à 5h puis jusqu'à midi, mais ça va c'est un travail tranquille, un peu plus dur l'hiver avec le froid", commence-t-il.

La Marseillaise, ça m'a ouvert des portes, mais ça n'empêche pas qu'il faille travailler un peu

Jean-Michel Puccinelli

Une longue quête du graal

Le Mondial La Marseillaise à Pétanque a longtemps été un terrain de frustration pour ce joueur, avec trois échecs en demi-finale et une finale perdue en 2015.

Il devra attendre le 5 juillet 2018 pour réaliser son rêve d'enfant. 25 ans que le Marseillais courait après le titre du Mondial La Marseillaise à Pétanque.

Ce soir-là, avec "Vigo" Dubois et "Tyson" Molinas, il remporte la finale. Depuis c'est un homme épanoui . Son rêve réalisé, il surfe sur la vague du bonheur.

En quatre ans, il a enchaîné les titres et a gagné à nouveau cette compétition en 2020 et 2021 avec ses compères Benji Renaud et Ludovic Montoro. Revoir sa belle victoire en 2021.

La boule au ventre a disparu

"C'était un genre de blocage cette Marseillaise, de ne pas la gagner... Les gens m'en parlait, c'était une frustration. Maintenant de l'avoir gagnée, c'est peut-être même mieux que d'avoir gagné des championnats de France. Cela m'a libéré, je joue plus détendu. Cela m'enlève de la pression. C'est indescriptible. Je voulais la gagner à tout prix. Même si je suis champion du monde , je ne ressentirai jamais la même joie que de gagner La Marseillaise à Pétanque".

Jean-Michel Puccinelli n'a plus qu'un seul objectif, savourer le moment présent, prolonger le plaisir.

Benji Renaud et Ludovic Montoro absents

Mais cette année, les choses sont différentes.

"Benji Renaud s’est retiré des terrains pour des raisons personnelles et Ludovic Montoro a été forcé de déclarer forfait en début de semaine, victime d’un accident de scooter entraînant une fracture de la malléole", précise l'organisation du mondial La Marseillaise à Pétanque.

Jean-Michel Puccinelli a du trouver deux autres partenaires pour composer une nouvelle triplette. Le tireur sera Kévin Malbec et le pointeur sera Steeven Chapeland, deux joueurs expérimentés.

Ça va faire un peu bizarre de commencer sans les amis, mais j’ai une équipe homogène, on va essayer d’aller le plus loin possible

Jean-Michel Puccinelli

Le tenant du titre décrit sa triplette composée pour la 61 édition du Mondial La Marseillaise à pétanque : "Ce sont des joueurs avec qui j'ai l'habitude de jouer. Je suis actuellement aux Masters de Pétanque avec Kévin Malbec, et j'ai gagné des compétitions avec Steeven Chapeland comme le trophée des villes avec le club d'Arlanc, près de Clermont-Ferrand".

Jean-Michel Puccinelli au meilleur de sa forme pour cette Marseillaise à pétanque

A 45 ans, "Jean-Michel Puccinelli est au meilleur de sa forme, c'est l'âge de la maturité, il n'a jamais été aussi fort de toute sa carrière", souligne Karim Attab, journaliste à Maritima Média et consultant pour France 3 sur le Mondial.

Et c'est vrai que du chemin, il en a fait Jean-Michel Puccinelli, sportivement et mentalement.

Ce passionné a eu par le passé, à dompter un caractère emporté, un peu fougueux. "Son envie de bien faire, lui ajoutait du stress, il avait du mal à se canaliser. son envie de gagner le mondial, le rendait nerveux, agressif dans le jeu", se souvient Michel Aliaga, journaliste sportif à France 3.

Il a même jeté ses boules dans le Vieux-Port un soir de défaite

Michel Aliaga, journaliste sportif à France 3 Provence-Alpes

En 2018, il change tout, de co-équipiers et de poste. De tireur, il passe milieu. Il s'apaise aussi, dans le jeu et mentalement. Son nouveau poste lui confère plus de sérénité, et ses partenaires aussi l'aident à gagner en maturité pour le mener au graal de sa carrière : gagner enfin Le Mondial La Marseillaise à Pétanque.

" Puccinelli, est une référence à son poste", insiste Karim Attab. Et de préciser : "Avec Renaud dans le top 5 des tireurs et Montoro dans le top 5 des pointeurs, ils formaient une des meilleurs triplettes du circuit".

Remettre son titre en jeu ne le stresse pa plus que cela,  le plus dur c’était de gagner la première Marseillaise. Là, je suis plus libéré. Après c’est un concours à part, et il y a une petite pression, mais on va être au top", assure Jean-Michel Puccinelli.

Avant le Mondial, Jean-Michel Puccinelli fait sa remise en route de la saison avec les Masters de pétanque, il sera les 29 et 30 juin à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (85) pour la troisième étape des Masters.