La route de la Gineste est toujours en travaux : une circulation alternée envisagée

Publié le

La route de la Gineste s'est effondrée, coupant l'un des accès entre les villes de Marseille et Cassis depuis le 28 juillet. Une partie de la falaise est sécurisée par des câbles mais on ignore encore la date de reprise de réouverture à la circulation.

Lorsqu'un rocher de 15 tonnes tombe sur la route de la Gineste, les dégâts sont évidemment énormes. L'éboulement s'est déroulé dans la nuit du 27 au 28 août, le bloc est tombé sur la route, il a explosé, une partie s'est arrêtée à quelques mètres d'une maison.

Ce mardi 8 août, les rochers qui pourraient présenter un danger ont été cintrés par des cordistes en travaux acrobatiques.

"L'intervention a été plus longue que prévu à cause du mistral. Pendant ces quatre jours, les étincelles provoquées par les outils auraient pu déclencher un incendie", explique à France 3 Paca Didier Réault, président du Parc national des Calanques

La partie de la falaise qui s'est effondrée se situe sur une propriété privée."Nous ne pouvions pas faire de contrôles sur cette partie, c'est au propriétaire de le faire," explique Didier Réault. 

Ce mercredi 9 août, une partie de la falaise est sécurisée. Un cabinet spécialisé dans la structure des chaussées commence un diagnostic du site. Deux voies sont concernées. Celle qui a été défoncée par l'éboulement et celle qui est encore intacte.

"La partie intacte peut-elle supporter le poids de la circulation ? Selon la réponse, dans la version "tout va bien", on pourrait organiser une circulation alternée avant le 15 août" espère le responsable du Parc national des Calanques.

Dans l'autre version, la jolie route des calanques prendra le temps d'être totalement sécurisée.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité