Les ministres de l'Enseignement supérieur et de la recherche, de la Santé et de l'Industrie ont annoncé un plan qui prévoit la création de seize nouveaux centres de recherche biomédicale, dont un à Marseille.

Un biocluster pour "catalyser le développement d'un écosystème innovant de dimension mondiale dans le domaine de l'immunologie" va être lancé à Marseille, dans le cadre du plan Santé 2030, annoncent de façon conjointe mardi 16 mai les ministres de l'Enseignement supérieur et de la recherche, de la Santé et de l'Industrie. Cette annonce intervient en marge d'un déplacement sur le même thème du président de la République dans les locaux de l'Institut Curie, à Saint-Cloud.

Marseille Immunology Biocluster (MIB) a vocation à rassembler "les acteurs de pointe afin d'accélérer le développement de candidats-médicaments contre le cancer, les maladies auto-immunes et les maladies infectieuses, depuis la conception et l'optimisation du candidat-médicament jusqu'à la clinique, permettant de répondre à des besoins médicaux non couverts", détaille le dossier de présentation du plan, doté d'un budget global de 7,5 milliards d'euros. Quelque 300 millions d'euros seront affectés à ces bioclusters.

"Il est hors d'âge d'opposer public et privé. Nous voyons que face à la logique de silos, le moment est venu de travailler à une recherche biomédicale plus unifiée, mieux dotée", a insisté Emmanuel Macron lors de la visite de l'Institut Curie.

Le président de la République a annoncé à cette occasion la labélisation de douze nouveaux instituts hospitalo-universitaires (IHU), en plus des sept déjà existants, et de quatre nouveaux bioclusters.

Réunir des acteurs faisant référence

Chaque biocluster est "un écosystème d’innovation regroupant laboratoires, centres de recherche, centres de soins et entreprises travaillant dans le domaine de la santé", précise le dossier.

"Il doit constituer un guichet unique facilitateur et animateur de réseau, catalysant au sein d’un même lieu une masse critique d’acteurs faisant référence autour d’une thématique porteuse d’innovation de rupture et bénéficiera d’un engagement fort des collectivités locales pour asseoir son attractivité", résument les trois ministres.

A notrer par ailleurs qu'un Institut hospitalo-universitaire (IHU) va être créé à Nice dans le cadre de ce plan. RespirERA ambitionne de venir un lieu d'exprtise en matière de pneumologie.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité