Logement insalubre à Marseille : l'adjoint à la santé a mis en demeure l'adjoint au patrimoine

© Google Map
© Google Map

L'adjoint au maire de Marseille, chargé des monuments historiques et du patrimoine est mis en demeure par l'adjoint à la santé, pour son studio "insalubre" qu'il louait 520 euros par mois.

Par Ludovic Moreau

L'adjoint au maire de Marseille, en charge des monuments historiques et du patrimoine, André Malrait, louait à une jeune femme de 22 ans un studio de 17 M2, 520 euros par mois, charges comprises. Au moment du dépôt de permis, ce studio était déclaré comme "un garage à moto", selon nos confrères de Marsactu.

Très rapidement, la locataire s'est plainte de moisissures et de dégradation.

Le signalement de la locataire a fait l’objet d’une mission d’enquête avec des rappels au règlement sanitaire

a indiqué Patrick Padovani, adjoint en charge de la santé et au service d'hygiène.

Dans un document signé le 11 mars dernier, l'élu à la santé a mis en demeure l'élu au patrimoine, avec pour demandes de "remédier aux causes des moisissures ainsi qu'à leur traitement et à la remise en états des surfaces dégradées" a-t-il précisé à nos confrères de 20 minutes.

Les travaux d'urgences réalisés, l'élu devra aussi mettre aux normes le système électrique et installer une ventilation.

Pour se justifier, André Malrait a évoqué le manque d'aération, que la locataire n'ouvrait pas suffisamment ses fenêtres.

Le propriétaire du logement "insalubre" a par ailleurs, assigné sa locataire devant le tribunal d'instance, pour non-paiement des loyers dus. Selon Marsactu, l'élu aurait utilisé une lettre avec en-tête de la ville pour lui réclamer les loyers.

L'audience est prévue le 2 mai prochain, l'avocate de la locataire espère que cette audience servira de tribune pour sa cliente.
 

Sur le même sujet

Les + Lus