Mairie de Marseille : Benoît Payan confirme sa candidature à la succession de Michèle Rubirola

Dans un message publié mercredi sur Facebook, le premier adjoint socialiste confirme être candidat à la succession de la maire démissionnaire, Michèle Rubirola.

Benoît Payan, 1er adjoint de la nouvelle maire de Marseille Michèle Rubirola, élue lors du conseil municipal, le 4 juillet 2020.
Benoît Payan, 1er adjoint de la nouvelle maire de Marseille Michèle Rubirola, élue lors du conseil municipal, le 4 juillet 2020. © Nicolas VALLAURI / MaxPPP

Ce n'est une suprise pour personne. Vingt-quatre heures après la démission de la maire écologiste Michèle Rubirola, son premier adjoint socialiste, Benoît Payan, a présenté, mercredi 16 décembre, sa candidature à sa succession pour "continuer de porter haut l'espoir de milliers de Marseillaises et de Marseillais qui ont voté pour notre rassemblement et qui ont voulu le changement", a-t-il expliqué sur son compte Facebook.

Benoît Payan ne manque pas de saluer le "courage" de son binôme qu'il formait avec Michèle Rubirola. "Peu de responsables politiques auraient eu ce courage, de placer la réussite du projet avant leur destin personnel". Son choix est difficile et honnête, je le salue et le respecte. En plaçant Marseille en premier, elle est fidèle aux valeurs que nous défendons", poursuit Benoît Payan. 

"Notre majorité est belle est plurielle"

Chef de file de l'opposition socialiste pendant le dernier mandat de Jean-Claude Gaudin, Benoît Payan n'a pas toujours fait l'unanimité au sein de la majorité municipale du Printemps marseillais, composé notamment de socialistes, de communistes, d'insoumis et d'écologistes.

L'élu socialiste, âgé de 42 ans, avait même laissé la tête de liste de cette union de la gauche à Michèle Rubirola quand les négociations se heurtaient autour de sa personne.

"Le Printemps marseillais, c'est un collectif que nous avons construit loin des étiquettes et des postures partisannes, avec l'ensemble de la gauche, des écologistes et des citoyens et nous en sommes fiers. Notre majorité est belle et plurielle"

Benoît Payan

 

 

Lundi matin, le conseil municipal devra élire le nouveau maire de Marseille. Comme le 4 juillet dernier lors de l'élection de Michèle Rubirola, le Printemps marseillais devra compter sur les voix de Samia Ghali, 2ème adjointe au maire, pour atteindre la majorité absolue, et permettre ainsi à Benoît Payan de devenir le plus jeune maire de Marseille.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections place de la mairie