Marseille : 30h par semaine, le temps de travail des éboueurs qui peut faire rêver nos voisins en Europe

Publié le Mis à jour le

Eclaircie dans la grève des éboueurs, débutée en septembre à Marseille. Une partie des syndicats et la Métropole se sont mis d'accord sur une durée de travail hebdomadaire fixée à 30 heures. Loin des 35 heures réglementaires en France, et loin de chez nos voisins européens.

Après 82 jours de conflit, un terrain d'entente a été trouvé entre les éboueurs et la Métropole d'Aix-Marseille, mardi 14 décembre. Les syndicalistes, à l'exception du syndicat majoritaire FO, ont accepté un nouvel accord sur le temps de travail. 

Pour rappel, à l'origine du conflit, la durée hebdomadaire de travail des éboueurs. Elle doit être augmentée pour suivre la loi sur la réforme de la fonction publique. Dès le 1er janvier 2022, tous les agents devront être alignés sur les 35 heures. 

30 heures payées 35

Pas question pour les syndicats de monter à 35 heures. Et au prix de nombreux rebondissements, un accord a été trouvé. La semaine de travail serait fixée à 30 heures, pour les agents de ramassage.

15 % de moins qu'un contrat classique, pour prendre en compte la pénibilité du travail. Jusqu'ici la réduction du temps de travail était de 35 %. 

De quoi faire pâlir d'envie nos voisins européens ?

Avec 30 heures de travail hebdomadaire, les ripeurs marseillais sont bien en dessous de la moyenne chez nos voisins d'Europe.

A noter qu'ils travailleront quand même plus que les ouvriers allemands de la métallurgie, dont le puissant syndicat IG Metall a négocié en 2018 la semaine à 28 heures

Selon les chiffres de 2019 fournis par l'OECD (Organisation de coopération et de développement économiques), en Allemagne, en Italie et en Espagne, les employés à plein temps travaillent en moyenne 39,4 heures. Ce qui est au-dessus de la moyenne française, qui est de 39 heures. 

Cependant, il faut relativiser l'image des Français, qui travailleraient moins que leurs voisins. 

En détail, le temps de travail effectif 

Si on regarde le temps de travail pour l'ensemble des travailleurs, donc des employés et des indépendant, qu'ils soient à mi-temps ou à plein-temps, la France est mieux classée.

Les Français travaillent ainsi en moyenne 37,4 heures, soit plus que les Allemands (34,9 heures), plus que les Italiens (37,1 heures), mais toujours un peu moins que les Espagnols (37,5 heures).

Un rapport au travail qui est pourtant repensé en Espagne. Des entreprises expérimentent, avec l'aval du gouvernement, la réduction du temps de travail à 4 jours. Soit une réduction de 13 % du temps de travail, accompagnée d'une réduction du salaire, limitée à 6,5 %. 

A ce propos, les éboueurs de Marseille ont eux obtenu une revalorisation salariale de 90 euros par mois.