Marseille : fin de polémique, le musée subaquatique des Catalans refait surface

Statue de Davide Galbiati qui sera immergée à 100 mètres de la plage des Catalans. / © Emmanuel Zini
Statue de Davide Galbiati qui sera immergée à 100 mètres de la plage des Catalans. / © Emmanuel Zini

Le projet de musée subaquatique aux Catalans est relancé. Il avait été suspendu en référé pour des questions de sécurité et de procédure. Les sculptures seront exposées au public en mars, avant leur immersion à 100 mètres de la plage.

Par Ludovic Moreau

Avec un peu moins d'un an de retard, le projet de musée subaquatique est relancé. Dix sculptures vont être immergées à 5 mètres de profondeur, à 100 mètres de la plage des Catalans.

En avril 2019, le Collectif de défense du littoral 13 avait obtenu en référé, la suspension de l'arrêté préfectoral autorisant la création de ce musée subaquatique, pour des questions de sécurité et de procédure. Aujourd'hui, tous les obstacles sont levés, les procédures judiciaires en cours vont être annulées.

"Je reconnais qu'on a sous-estimé les observations signalées lors de l'enquête publique, j'ai fait mon mea-culpa", indique Antony Lacanaud, responsable de l'association "Les Amis du Musée subaquatique" et porteur du projet.

"Nous avions des inquiétudes concernant des problèmes de sécurité des nageurs et des abords de la plage, nous nous sommes parlés et nous avons trouvé un bon compromis", assure Gérard Jeanson, président du collectif de défense du littoral 13.

Un comité de suivi va être mis en place avec les différents partenaires, dont le Collectif de défense du littoral 13.

En ce qui concerne la sécurité, outre l'installation de bouées de repos, le projet prévoit une surveillance pérenne, la mise à disposition de gilets de sauvetage et de planches de nage. Il y aura aussi un travail avec des moniteurs de natation en direction des jeunes pour qu'ils apprennent à nager.

"Pour visiter le musée, il faut savoir nager", rappelle Antony Lacanaud. De son côté, Gerard Jeanson envisage la création d'une brigade du littoral, pour la surveillance des plages et en lien avec la police.

Dix sculptures immergées

Dix sculptures d'environ 1,5 mètres sont en cours de finalisation et seront exposées au public, en plein air, aux alentours du 15 mars, avant d'être immergées.

"Nous souhaitons montrer les sculptures au public avant leur immersion et nous voulons sensibiliser les candidats aux élections municipales aux problèmes de l'environnement marin", explique Antony Lacanaud.

"Ce musée subaquatique respecte l'environnement et a pour vocation de sensibiliser le public à la fragilité de l'ecosystème marin", poursuit-il. Les structures immergées sont fabriquées en ciment marin inerte sans fer, avec un pH neutre et du substrat pour nourrir les poissons.

"Elles sont en accord avec la biologie marine et vont servir d'habitat aux poissons", affirme le porteur du projet.

Les sculptures seront immergées entre avril et mai et le musée subaquatique devrait accueillir ses premiers visiteurs à l'occasion du congrès mondial de la nature de l'UICN qui se déroulera au mois de juin 2020, à Marseille.

Ce musée subaquatique sera le premier en France, mais pas le premier au monde, à l'image du Museo Atlantico, réalisé par le sculpteur Jason deCaires Taylor, à Lanzarote, aux Canaries.
 

Rencontre avec l'artiste Davide Galbiati

En février dernier, nous avions rencontré le sculpteur italien, Davide Galbiati dans son atelier de Valréas. C’est un des premiers artistes à avoir dit oui à ce projet Marseillais ! Ils sont 10 au total.

D’abord sur papier puis ensuite dans de l’argile il a sculpté une femme qui regarde vers le haut. Une fois sous l’eau cette statue aura le regard tourné vers la surface.

Dans un atelier de Crest, dans la Drôme, un moule de cette sculpture a été fait. Dans ce moule du béton inerte a été coulé. C’est cette statue en béton qui sera donc immergé !

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus