Punaises de lit : la bibliothèque régionale l'Alcazar rouvrira partiellement le 22 octobre

20 000 livres ont été retournés à la bibliothèque municipale à vocation régionale depuis sa fermeture. / © LAUNETTE Florian/MaxPPP
20 000 livres ont été retournés à la bibliothèque municipale à vocation régionale depuis sa fermeture. / © LAUNETTE Florian/MaxPPP

La bibliothèque municipale à vocation régionale de Marseille (BMVR) a été fermée en raison d'une infestation de punaises de lit le 3 octobre dernier. La mairie a annoncé une réouverture partielle de l'établissement le mardi 22 octobre.

Par Annie Vergnenegre

Les punaises de lit ne prolifèrent pas que dans les matelas et les sommiers. Elles affectionnent aussi les livres. Et c'est comme cela qu'elles se sont retrouvées dans les rayons de la bibliothèque du cours Belsunce à Marseille. 

La BMVR a été fermé le 3 octobre. Dès le lendemain les services municipaux et des entreprises spécialisées dans l'éradication des nuisibles sont intervenus sur les 22 000 m2 des locaux de l'Alcazar pour procèder aux traitements adéquats de désinfestation.

8 livres infestés

Sur les 20 000 documents retournés par les lecteurs depuis la fermeture de l'Alcazar, seuls 8 d'entre eux ont révélé des traces de ces insectes. Ils provenaient tous du même usager, a indiqué la mairie de Marseille dans un communiqué. 
 
Elle assure que "désormais, tout risque de contamination a été écarté dans la partie administrative du bâtiment. Le personnel a donc pu réintégrer des locaux sains".

5 départements restent fermés

Alors que le diagnostic se poursuit, la mairie maintient fermés les départements Civilisation, Espace Régional, Fonds rares et précieux et Lire autrement, situés au 3e étage, et Jeunesse, situé au 1er et au rez-de-chaussée.

Fermeture préventive

Le 3 octobre dernier, la mairie avait fermé l'établissement après "avoir constaté la présence de punaises de lit au sein de la bibliothèque municipale à vocation régionale (BMVR) Alcazar, involontairement apportées par ses visiteurs".
Les parasites sont de grands voyageurs. La colonie de bestioles s'est développée au gré d'allers-retours entre des foyers infestés. 

Eradiquer les nuisibles

"Ces insectes auraient contaminés certains livres, lieu propice à leur développement, à la suite des échanges avec le public" précise la ville qui va mobiliser ses services spécialisés dans l'éradication de ces nuisibles. 

Ils devraient intervenir au plus vite notamment avec des chiens renifleurs pour un diagnostic des zones infestées avant de procéder aux opérations de désinsectisation. 

L'établissement a été immédiatement fermé "par mesure de prévention" jusqu'au 11 octobre. Les usagers de la bibliothèque ayant emprunté des livres sont invités à les rendre au plus vite afin qu'ils soient traités. 

Dans les écoles et à l'hôpital aussi

Autrefois salle de spectacle, l'Alcazar est devenu en 2004 une bibliothèque. Elle compte près d'un million de documents disponibles à la consultation, dont 350.000 en libre accès et des fonds précieux tels que des manuscrits médiévaux.

Les punaises de lit ne sont pas vecteurs de maladies et ne présentent pas de danger
sanitaire, même si leurs piqûres sont incommodantes.  A Marseille, des logements sont régulièrement infestés et des associations réclament une prise en charge publique du problème.

En décembre 2018, 11 écoles de  la ville avaient dû être traitées. L'année précédente ce sont deux unités de l'hôpital de la Timone qui avaient dû être évacuées afin d'être traitées.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus