• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : le brexit met les douaniers en colère

© Pierre HECKLER
© Pierre HECKLER

Les douaniers de la région se rassemblent ce mardi à 14h00 devant le siège de la direction à Marseille. Ils sont en colère contre le manque d'anticipation du brexit, déplorent le déficit de personnel et la vétusté du matériel.

Par Ludovic Moreau

Les douaniers d'Aix, Avignon, Gap, Toulon ou encore Port-Saint-Louis-du-Rhône, se sont donnés rendez-vous cet après-midi, à 14h00, devant le siège de leur direction. Les fonctionnaires des douanes sont en colère contre le manque d'anticipation du brexit.

Le brexit c'est la reconstruction d'une frontière dans le nord de la France, mais ici, dans le Sud, le brexit, c'est la frontière douanière au niveau des aéroports et des ports

explique Laurent Belsola, secrétaire régional CGT douanes.

Symboliquement, les douaniers vont remettre à leur direction leurs sommiers contentieux, un registre sur lequel sont indiquées les affaires traitées.

En quelques années, l'effectif national du personnel est passé de 20 000 à 16 500. Pour faire face au brexit et donc à la reconstruction des frontières avec les Britanniques, les syndicats demandent au contraire la création de nouveaux postes.

Peu de gens le savent, mais dans la région, le commerce du vin s'exporte massivement vers la Grande-Bretagne, ça demande des documents douaniers et nous ne sommes pas assez nombreux pour réaliser ce travail

indique le délégué syndical.

Laurent Belsola précise que pour les aéroports de Nice et Marseille, seulement dix postes ont été créés, mais aucun emploi supplémentaire n'a été prévu pour les ports de la métropole et de la Corse.

Sur le même sujet

Mold - Ferrero

Les + Lus