• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : connaissez-vous vraiment le château d'If ?

L'emblématique château d'If au large de Marseille, rendu célèbre grâce au roman d'Alexandre Dumas, "Le Comte de Monte-Cristo". / © Renaud Camus / Flickr
L'emblématique château d'If au large de Marseille, rendu célèbre grâce au roman d'Alexandre Dumas, "Le Comte de Monte-Cristo". / © Renaud Camus / Flickr

Ce week-end se déroulent les 10e Journées nationales de l'archéologie. Parmi les 73 sites ouverts au public en Provence-Alpes-Côte d'Azur, figure l'emblématique château d'If rendu mondialement célèbre grâce au roman d'Alexandre Dumas, "Le Comte de Monte-Cristo"...

Par GB / France 3 Provence-Alpes

Qu’on ait lu ou non Le Comte de Monte-Cristo, on connaît tous l’histoire d'Edmond Dantès, trahi par des "amis" jaloux et enfermé comme conspirateur bonapartiste dans une geôle du sinistre château d'If, au large de Marseille. 

Le château d'If a été ainsi rendu mondialement célèbre grâce au roman d'Alexandre Dumas, publié en 1844.

Edifié sur l'un des îlots de l'archipel du Frioul au centre de la rade de Marseille, c'est l'un des monuments les plus visités de la cité phocéenne, classé monument historique en 1926.

Dans son premier rôle, cette forteresse était destinée à assurer la défense côtière des côtes provençales. Ses canonnières devaient couvrir les sorties et le mouillage de la toute nouvelle flotte de galères royales de François 1er, et surveiller Marseille, rattachée au Royaume de France en 1480.
Les îles du Frioul et le Château d'If (Marseille). / © Jean-Pierre Dalbéra / Flickr
Les îles du Frioul et le Château d'If (Marseille). / © Jean-Pierre Dalbéra / Flickr

Espérance de vie... neuf mois

Au final, le château d'If a essentiellement servi de prison pendant 400 ans. Il devient une geôle d'Etat dès 1580 et jusqu'en 1871. Les opposants du régime y feront un séjour, protestants et républicains en tête, aux côtés de voleurs, bandits et autres meurtriers. 

Les mieux lotis pouvaient, moyennant une pistole, bénéficier d'une cellule individuelle à l'étage. Pour les autres, dans la pénombre et l'insalubrité des cellules du rez-de-chaussée, leur espérance de vie se limitait à quelques semaines, neuf mois, pour les plus résistants.

Les inscriptions gravées par des condamnés, que l'on peut encore déchiffrer sur les murs du château, laissent transpirer la souffrance des lieux. 

ABÉCÉDAIRE DU CHÂTEAU D'IF Nouveau rendez-vous, chaque lundi retrouvez l'abécédaire du monument. Une anecdote pour...

Publiée par Château d'If sur Lundi 29 avril 2019

3.500 prisonniers s'y entasseront

Parmi ces fameux condamnés, l'histoire retient le nom de Jean-Baptiste Chataud, au nom prédestiné, commandant du navire le Grand-Saint-Antoine. Il fut tenu responsable de la peste qui frappa Marseille en 1720, épidémie qui se propagea à toute la Provence et au Languedoc.

Le comte de Mirabeau fut lui enfermé en 1774 à la demande de son père, pour punir ses penchants libertins. Et on peut aussi citer le premier d'entre eux, le chevalier d'Anselme, incaréré en 1580 pour complot contre la monarchie.

"En deux siècles, 3.500 prisonniers s'y entasseront avant de finir enchaîner sur les galères de Marseille ou d'y mourir", rapporte le site du château d'If.

D'un rhinocéros à Edmond Dantès

Parmi les histoires qui entourent le château d'If figure aussi celle d'un rhinocéros.

L'espèce était alors inconnue en Europe quand en 1513, l'animal fut offert par le roi du Portugal au papa Leon X pour réaffirmer les liens entre le Portugal et la Papeauté, explique le Centre des monuments historiques.

De Tage, le navire fit escale à Marseille en 1516. Le pachyderme fut débarqué sur l'île d'If. Encore inhabité, le lieu servait alors de pacage aux chèvres. L'animal fit l'objet de tous les regards, jusqu'à attirer celui de François 1er. Le souverain se rendit exprès à Marseille pour l'admirer.

La fin de l'histoire prête moins à sourire. L'animal ne rejoignit jamais Rome, noyé lors d'une tempête qui englouti le navire qui le transportait.  
Le Rhinocéros, gravure réalisée en 1515 par Dürer, conservée au British Museum (Londres). / © Dürer / British Museum / Wikimedia
Le Rhinocéros, gravure réalisée en 1515 par Dürer, conservée au British Museum (Londres). / © Dürer / British Museum / Wikimedia
Quant au jeune marin Edmond Dantès, si Alexandre Dumas fit du château d'If son lieu d'emprisonnement pendant 14 ans, ce n'est que littérature, cinéma et même comédie musicale.

La cellule dite Edmond Dantès, se situe dans une ancienne poudrière au rez-de-chaussée du bâtiment, peut-on lire sur le site du château d'If.

Un trou creusé dans la voûte permet de communiquer au cachot voisin, celui dit de l'abbé Faria, où une installation vidéo permet de s'y voir enfermé.  

Comment s'y rendre ?

Le Château d’If est ouvert à la visite toute l’année, sauf le lundi, sous réserve d’une météo permettant la traversée des navettes. L'embarquement se fait au Vieux-Port. Comptez une vingtaine de minutes pour profiter, depuis le chemin de ronde, d'une vue imprenable sur Marseille.

L’entrée est payante, comptez 6€ en plein tarif et 5€ en tarif réduit ou de groupe. La durée de la visite dure une heure et les visites sont commentées.

Sur le même sujet

Louis Di-Vita ( 06 )

Les + Lus