Marseille : covid et personnel non remplacé, les parents craquent

36 écoles n'ouvriront pas ce mardi à marseille en raison de la grève des enseignants, six d'entres elles resteront fermées pour cause d'épidémie. La colère monte chez les parents d'élèves. "C'est le confinement sans le confinement", râlent plusieurs d'entre eux. 

La pause méridienne au cœur des revendications
La pause méridienne au cœur des revendications © Georges Gobet/AFP

Le malaise grandit chez les parents d'élèves du premier degré.

"Est-ce qu’il y a une continuité du service publique à Marseille ? Est-ce que la ville doit être mise sous tutelle ?", s'exclame Yann Rineau, un père de famille, sur sa page Facebook. 

Ce père de deux enfants évoque la situation récurrente dans la ville :

"Un manque de personnel, du personnel non remplacé.... il y a une grève qui engendre la fermeture de l’école!".

Depuis le début de l'année scolaire, c'est le 10e jour "où nos enfants ne pourront pas aller apprendre", poursuit Yann Rineau, très remonté comme de nombreux parents marseillais. 

Des manques dénoncés depuis des années

Dans un communiqué, co-signé par CGT Educ’Action 13 - CGT VdM section écoles - FCPE13 – FSU Territoriale 13 - MPE13, les syndicats et collectifs font état d'une situation ancienne, et devenue complexe par la situation. 

"La crise sanitaire a exacerbé les soins et les manques dénoncés depuis des années par les syndicats", écrivent-ils.

Au coeur des revendications, l'encadrement de la pause du midi.

"Marseille affiche encore le taux le plus faible de France : 1 adulte pour 50 enfants en élémentaire, au lieu de 1 pour 14 à Rennes, à titre d'exemple".

"Parfois plus de 220 enfants se retrouvent sous la responsabilité de trois adultes !", poursuivent les signataires. 

Le protocole renforcé durant le temps des repas, pour tenir compte des mesures sanitaires rend son application "intenable dans la plupart des écoles marseillaises"

A travers ce communiqué, "parents, personnels et enseignants sont unis pour rappeler à la nouvelle équipe municipale les engagements pris lors de la campagne électorale"

Les signataires proposent plusieurs points, dont un plan de recrutement sur les postes statutaires afin de respecter les normes d'encadrement à la pause méridienne étant de 1 adulte pour 10 enfants en maternelle, et de 1 pour 20 en élémentaire.

La suppression des entrées à la cantine

De son côté, la mairie de Marseille a pris des dispositions pour s’adapter au nouveau protocole sanitaire appliqué à la restauration scolaire qui pèse "sur la durée et l'organisation de la restauration", selon les termes d'une lettre envoyée aux parents.

Parmi les nouveautés, l'attribution d'une place précise à table pour chaque enfant. 

Mais aussi la suppression des entrées "pour réduire la durée des services", certains enfants finissant de déjeuner bien après 14h. La mairie assurant vouloir "conserver, au quotidien, des repas équilibrés et suffisamment consistants"

Les enseignants en grève

Des réponses qui ne satisferont sans doute pas nombre d'enseignants appelé ce mardi 26 janvier à faire grève dans tout le pays. 

Pour ce nouvel appel à la mobilisation, "un tiers des enseignants sera mobilisé", selon le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire.

"Dans ce contexte difficile d'une dégradation de la situation sanitaire et d'une incertitude sur un éventuel reconfinement, cela fait plus de 100.000 personnes du premier degré qui seront en grève mardi", poursuit dans un communiqué le syndicat, qui exige "un plan d'urgence pour l'école et une réelle protection des personnels et des élèves afin de maintenir les écoles ouvertes".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société