Marseille : deux soirées clandestines interrompues par la police

Ils voulaient faire la fête ? Ils voulaient être discrets ? La police l'est aussi. Deux soirées ont donc été stoppées par les forces de l'ordre, dans la soirée de samedi à Marseille.

Photo d'illustration de soirée clandestine
Photo d'illustration de soirée clandestine © ALFREDO ESTRELLA / AFP

Les fêtards clandestins ont été interrompus par la police dans la soirée de samedi. Deux fêtes étaient organisées à Marseille. Dans le 13ème arrondissement, la musique a fait place à une distribution de PV à partir de 22h30. Dans le 6ème arrondissement de Marseille, la fête était finie à 23 heures.

Une trentaine de personnes dans chaque fête a été verbalisée. Les PV de 135 euros avaient pour motif l'absence de masque, le dépassement du couvre-feu ou l'ouverture irrégulière d'un ERP, Etablissement Recevant du Public (ce PV concerne le gérant, s'il s'agit d'une première infraction.)

Selon la DDSP des Bouches-du-Rhône, les policiers sont intervenus à leur inititative, et non sur dénonciation.

Aucun organisateur n'était déclaré dans le 13ème arrondissement. Dans le 6ème arrondissement, en revanche, le gérant a été verbalisé et convoqué ultérieurement. 

Le parquet de Marseille a pris la suite de ces affaires.   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité coronavirus/covid-19 santé