• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : garde-à-vue levée dans l'affaire du meurtre d'une étudiante

Marie-Bélen Pisano / © Photo de famille
Marie-Bélen Pisano / © Photo de famille

La garde à vue de l'homme interpellé dans le cadre de l'enquête sur la mort de Marie-Bélen Pisano, une étudiante poignardée dimanche dernier à Marseille, a été levée, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de la République. 

Par France 3 Provence-Alpes

La garde à vue de l'homme interpellé jeudi matin par la police judiciaire dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Marseille pour homicide a été levée, a indiqué vendredi soir le procureur de la République, Xavier Tarabeux. 

Aucun élément matériel, ni témoignage ne semble avoir permis de relier l'individu à l'homicide de la jeune étudiante. "Les investigations se poursuivent, mais à ce stade de l'enquête, il convient de rester très prudent", a encore précisé Xavier Tarabeux. L'homme, entendu par les enquêteurs, était décrit comme un marginal du quartier où l'agression à eu lieu, dans le 10e arrondissement de Marseille.

Marie-Bélen Pisano, 21 ans, sortait du métro La Timone dimanche en soirée, lorsqu'elle a été mortellement poignardée, probablement par une personne qui voulait lui dérober son téléphone portable.

Un appel à témoins efficace

L'enquête a notamment rapidement progressé après un appel à témoins de la police nationale, largement diffusé et partagé sur internet. Les enquêteurs recherchaient un témoin potentiel du meurtre de Marie-Bélen Pisano. Ce témoin est entré en contact avec les policiers qui remercient les internautes.
Les circonstances de l'agression de la jeune femme avaient particulièrement choqué l'opinion, notamment sur le campus d'Aix-en-Provence où la victime étudiait en deuxième année de licence en anthropologie.

Un moment de recueillement avait été organisé le 19 mars sur tous les sites universitaires de l'académie d'Aix-Marseille, au cours duquel ses proches avaient témoigné.

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus