• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Etudiante poignardée à Marseille : recueillement sur tous les sites universitaires

L'université Aix-Marseille se recueil à midi, en hommage à Marie-Belen Pisano, poignardée dimanche soir pour son téléphone portable / © Georges Robert
L'université Aix-Marseille se recueil à midi, en hommage à Marie-Belen Pisano, poignardée dimanche soir pour son téléphone portable / © Georges Robert

Dimanche soir, une étudiante aixoise a été poignardée au thorax, elle a succombé à ses blessures. L'agresseur est toujours en fuite. Un moment de recueillement est organisé aujourd'hui à midi, sur tous les sites universitaires.

Par Ludovic Moreau

Dimanche soir, vers 21h15, près de la sortie du métro Timone, Marie-Bélen Pisano, âgée d'une vingtaine d'années, a succombé à un coup de couteau au cœur. L'agresseur voulait semble-t-il, lui prendre son téléphone portable. Il est toujours en fuite et activement recherché par les services de police.

La jeune femme était étudiante à Aix-en-Provence, en deuxième année de licence à la faculté Arts, lettres, langues et sciences humaines.

Dans un communiqué, Yvon Berland, président d'Aix-Marseille Université, a fait part de son émotion "à la famille de la victime et à ses proches" et adressé son soutien et sa solidarité "à l’ensemble des étudiants et des personnels de l’université, ainsi qu’aux camarades de promotion de la victime et à l’équipe pédagogique de sa formation qui sont, comme nous tous, terriblement touchés par ce drame".
En hommage à Marie-Bélen, un moment de recueillement est organisé mardi à midi, sur tous les sites de l'université Aix-Marseille.

Ce que l'on sait sur l'agression

Dimanche soir, vers 21h15, des passants ont assisté à une violente agression, à proximité du métro de la Timone. Marie-Bélen Pisano venait de déposer des affaires chez elle et s'apprêtait à rejoindre son frère, dans un restaurant du cours Belsunce. C'est juste avant de prendre le métro qu'elle a été poignardée au thorax, un coup de couteau au cœur.

L'agresseur aurait voulu prendre son téléphone portable, un vieil iPhone 4S d'une valeur d'environ 50 euros, précisent nos confrères de La Provence. L'individu est toujours en fuite et activement recherché par les services de police.

Ce geste criminel endeuille notre ville. Je demande à la police et à la justice de tout mettre en oeuvre pour retrouver le coupable dans les meilleurs délais afin qu'il soit jugé et puni à la hauteur de l'horreur de son acte

a réagi en début de soirée, Jean-Claude Gaudin, le maire LR de Marseille.

Reportage : Frédéric Renard et Alban Poitevin

Alertés, les marins-pompiers de Marseille ont rapidement pris en charge la victime. Transportée aux urgences dans un état critique, l'étudiante a succombé à ses blessures, moins d'une heure après l'agression.

Xavier Tarabeux, procureur de la République de Marseille, a indiqué que "le téléphone portable de l'étudiante en anthropologie, âgée d'une vingtaine d'années, n'a pas été retrouvé sur elle" et qu'"à ce stade aucune piste n'était privilégiée."

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille.

Sur le même sujet

Estrosi, périmètre de sécurité à Nice

Les + Lus

Les + Partagés