Marseille : Greenpeace annonce des niveaux de pollution "inquiétants" sur certains stades de foot

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ludovic Moreau
Le taux de dioxyde d'azote etait de 120 µg/m3 aux abords du stade La Martine le 21 mai dernier, au lieu de 40 µg/m3
Le taux de dioxyde d'azote etait de 120 µg/m3 aux abords du stade La Martine le 21 mai dernier, au lieu de 40 µg/m3

Greenpeace publie ce lundi 11 juin, les résultats d'analyses de la qualité de l'air sur les terrains de sport. A Marseille, sur le complexe sportif La Martine, le taux de dioxyde d'azote est quatre fois supérieurs aux valeurs limites recommandées par l'OMS

Entre le mois de mai et le mois de juin, l'association Greenpeace a analysé la qualité de l'air sur six stades en France, deux à Paris, deux à Lyon et deux à Marseille. Ces stades n'ont pas été choisis au hasard, ils se situent tous à proximité de grandes voies de circulation.
A l'exception d'un stade lyonnais, les résultats de ces analyses sont pour le moins préoccupants, voir inquiétants. L'ONG a mesuré la concentration en dioxyde d'azote (NO2), un gaz toxique, émis par l'échappement des véhicules entre autres. Les valeurs limites recommandées par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sont de 40 µg/m3.
A Marseille, le complexe sportif La Martine a les plus mauvais résultats, les analyses ont révèlé des taux de 120 µg/m3, le 21 mai dernier. Les terrains de sport La Martine sont situés le long de l'autoroute A7, au Nord de Marseille, ici, les taux sont quatre fois supérieurs aux valeurs limites recommandées par l'OMS.

Ces niveaux de concentration sont particulièrement préoccupants parce qu'ils sont dans des lieux et à des heures où des enfants et des adultes pratiquent des activités physiques et donc inhalent quatre fois plus de polluants atmosphériques qu'au repos

indique Greenpeace.
Ces résultats sont d'autant plus préoccupants que les mesures ont été réalisées en dehors des périodes dites de pic de pollution.

Le dioxyde d'azote est responsable de 9.000 morts par an

Respirer de l'air polluée ce n'est pas bon pour la santé, mais lors d'une activité sportive, avec une augmentation du rythme respiratoire et cardiaque, c'est encore pire.

On recommande de ne pas faire d'efforts physiques lors des pics de pollution mais c'est aussi valable lorsque le niveau de pollution de fond est élevé comme c'est le cas près des grands axes routiers

indique Jocelyne Just, pneumologue, à nos confrères du journal "Le Monde" et elle ajoute

Quand on produit un effort, on inhale davantage de polluants

A long terme, l'exposition régulière à la pollution entraîne des troubles de la croissance pulmonaire chez les enfants et des broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) chez l'adultes.
En France, le dioxyde d'azote, principalement émis par les véhicules diesel serait responsable à lui seul de 9.000 morts prématurées par an, 75.000 morts en Europe. Selon l'Agence Européenne pour l'Environnement, ce gaz toxique contribuerait à la formation de particules fines, à l'origine de 48.000 morts par an en France, 400.000 morts en Europe.
La Commission Européenne a renvoyé la France devant la Cour de justice de l'Union Européenne en raison des manquements répétés à ses obligations en matière de lutte contre la pollution de l'air. Cinq autres pays de l'Union sont également concernés.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.