Marseille: l'ex-président d'un club nautique comparaîtra en correctionnelle le 29 octobre pour des propos racistes

Christian Tommasini comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Marseille le 29 octobre pour les propos racistes qu'il avait
tenus lors d'une réunion en février.

Christian Tommasini a démissionné de la présidence du Yachting Club de la Pointe Rouge (YCPR) le 28 avril.
Christian Tommasini a démissionné de la présidence du Yachting Club de la Pointe Rouge (YCPR) le 28 avril. © FTV

Les propos tenus par le président du club nautique de la Pointe-Rouge lors d'une réunion du conseil portuaire le 22 février avaient suscité un tollé général à Marseille quand Marsactu les a révélé le 27 avril. 

"Je ne suis pas raciste mais maintenant y en a marre des arabes, tu peux plus rien faire sans que les arabes viennent te faire chier (… ) Il n’y a que des arabes, y a pas un blond un blanc bien comme il faut", avait-il notamment déclaré en réaction aux incivilités nombreuses sur le parking et la mise à l'eau du yachting club.

Ajoutant, "le jour où les français vont s’armer je serai le premier à faire de la ratonnade".

Provocation publique à la haine et à la violence 

Christian Tommasini a été entendu par les enquêteurs le 5 mai sur pour des faits de "provocation publique à la haine ou à la violence, à la discrimination et injures publiques à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée+ qui lui sont reprochés", a indiqué le parquet vendredi dans un communiqué.

Face au tollé suscité par ces propos, le parquet de Marseille avait ouvert une enquête préliminaire. Christian Tommasini avait alors démissionné de son poste de président du club nautique de la Pointe-Rouge en évoquant des "propos malencontreux".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société