Marseille : la belle histoire de Losseny Doumbia, meilleur apprenti Brasseur de France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gilles Guerin, Roger Gasc et Sidonie Canetto

A 20 ans, Losseny Doumbia vient de recevoir le prix du meilleur apprenti brasseur de France à l'Elysée. Une consécration pour ce jeune homme arrivé de Côte d'Ivoire par la route des migrants. Il est en apprentissage à Marseille.

Losseny Doumbia affiche l'humilité de ceux qui ont un parcours singulier. Et son sourire ne le quitte jamais, même en travaillant. Depuis le 12 janvier dernier, le jeune homme est le meilleur apprenti Brasseur de France.

L'horreur de la Libye

A l'âge de 15 ans, Losseny quitte son village natal à l'est de la Côte d'Ivoire.

Le jeune homme mettra cinq mois à rallier l'Europe, un périple semé d'embuches.

Point de départ de ce voyage, la Libye où Losseny va être témoin de situations insoutenables. Une étape marquante, dont le marseillais a encore beaucoup de mal à témoigner tant les horreurs qu'il a vu sont difficiles à raconter.

"J'ai vu des trucs, dont je n'imaginais même pas l'existence, c'est pas facile à expliquer...". Lorsqu'il tente de les évoquer, ce sont surtout les silences qui en disent long.

Une traversée de tous les dangers

Ensuite c'est la traversée de la Méditerranée. Un voyage fatal pour certains de ses compagnons de route. Le zodiac sur lequel Losseny se trouve prend l'eau et il ne doit sa survie qu'à un sauvetage par le navire de l'association SOS Méditerranée.

"Le zodiac coulait, l'eau entrait, on était obligé d'enlever nos habits et de s'en servir pour éponger l'eau et vider le bateau. Il y a eu des dégâts, il y a eu des morts", décrit le jeune homme.

Losseny Doumbia débarquera en Italie et traversera la frontière pour arriver en France.

C'est d'abord dans la rue puis en foyer qu'il va commencer sa nouvelle vie à Marseille.

Le jeune homme va suivre une formation puis entrer en apprentissage en 2018, à la brasserie de La Plaine dans le 6e arrondissement.

La récompense

Cinq ans plus tard, à force de travail et d'abnégation, Losseny Doumbia obtient une belle récompense, le titre de meilleur apprenti brasseur de France.

Une distinction qu'il est allé chercher dans les salons de l'Élysée le 12 janvier de cette année.

"Moi à la base, je viens de loin, de très très loin", s'amuse le jeune homme.

"De la Côte d'Ivoire, je me retrouve à l'Élysée. Franchement, ce jour là, j'étais à la fois heureux et triste. Triste par rapport à mon entourage, mes amis. Heureux parce que c'est aussi un symbole pour tous", se souvient Losseny.

Aujourd'hui, Losseny a deux projets : créer sa propre bière et plus tard, ouvrir une cave.

Mais pour cela, le jeune homme doit obtenir le renouvellement de son titre de séjour.