Marseille : l’Opéra sur tous les terrains pour décliner son offre culturelle auprès des publics

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Desreumaux
L'Opéra de Marseille se mobilise pour rendre ses spectacles annulés accessibles à tous gratuitement sur internet. Ici, une image de "Tosca" qui devait se jouer le 9 février.
L'Opéra de Marseille se mobilise pour rendre ses spectacles annulés accessibles à tous gratuitement sur internet. Ici, une image de "Tosca" qui devait se jouer le 9 février. © Christian Dresse

Entre captations de spectacles et interventions sur le terrain, l’Opéra de Marseille continue son action culturelle auprès de tous les publics. Opéra, opérette, concert s’invitent chez vous en attendant la réouverture des salles. Plein phare sur ces contenus à consommer sans modération.

« Faire contre mauvaise fortune bon cœur » est bel est bien la devise de l’Opéra pour ce premier trimestre 2021. Face à l’incertitude de la pandémie et à la fermeture prolongée des établissements culturels, la salle marseillaise a fait de la toile son terrain de jeu privilégié. Plusieurs spectacles à l’affiche en ce début d’année sont gracieusement mis à disposition du public sur internet

Le Chanteur de Mexico, sur le site de l’Odéon jusqu’au 28 février

Le Chanteur de Mexico, à l’affiche de l’Odéon en janvier, a été contraint à l’annulation.

Cette opérette en deux actes raconte l’histoire de Vincent qui décide de quitter son Pays Basque natal pour tenter sa chance à Paris. Ce choix, qui lui permet de poursuivre son rêve de devenir vedette de l’opérette, le mènera en tournée jusqu’à Mexico.

A défaut de pouvoir vous embarquer physiquement au côté des artistes, le théâtre municipal a mis en ligne cette œuvre signée Francis Lopez. Duos, grands ensembles et airs brillants vous laisseront sans voix !

► A voir dès maintenant et jusqu’au 28 février : ici

Tosca, sur le site de l’Opéra à partir du 28 février

De l’Odéon à l’Opéra, il n’y a qu’un pas (ou plutôt qu'un clic!). La représentation de Tosca, programmée le 9 février, est également annulée. Le spectacle subit donc le même sort que le Chanteur de Mexico, la vidéo, tournée dans le strict respect des régles sanitaires, sera disponible sur le site de l’établissement à partir du 28 février.

Cet opéra de Puccini aux allures de thriller psychologique est marqué par un suspense haletant qui en fait toute sa beauté. Laisserez-vous la diva entrer dans votre salon le temps de ce spectacle ?
► A voir à partir du 28 février ici

L’orchestre philharmonique s’invite chez vous

Jamais deux sans trois, comme le dit si bien l’expression. En plus des captations organisées pour l’Opéra et l’Odéon, l’Orchestre Philharmonique s’invite chez vous pour un concert symphonique

Au programme : les partitions de Schubert et Beethoven interprétées par la formation marseillaise sous la direction de Paolo Arrivabeni.
► Une pause musicale à écouter jusqu’au 7 mars : ici 

De la rue Molière aux écoles marseillaises

Si l’Opéra de Marseille ne peut recevoir son fidèle public, les équipes continuent de se déplacer auprès des plus jeunes, dans les écoles. L’établissement municipal, poursuit son opération « A Marseille, l’opéra c’est classe ! » en organisant des ateliers en milieu scolaire. L’idée : travailler avec des primaires et collégiens autour du chant, de la danse et de la mise en scène pour préparer un spectacle présenté à l’Opéra.

Les élèves des écoles Hozier et Rose Val Plan ont ainsi pu bénéficier d’une initiation à la chorégraphie sur fond de Tosca, en présence du danseur-chorégraphe Antonino Ceresia. 

Infos clés :
Opéra de Marseille : ici
Site de l’Opéra : ici

  • Le Chanteur de Mexico : disponible jusqu’au 28/02► ici 
  • Tosca : disponible à partir du 28/02 ►  ici 
  • Orchestre Philharmonique : enregistrement audio disponible jusqu’au 07/03 ►  ici 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.