• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

A Marseille, Notre-Dame de la Garde est-elle à l'abri d'un incendie dévastateur comme à Paris ?

La basilique Notre-Dame de la Garde : un style néo-roman où la pierre joue le rôle de pare-feu. / © MAXPPP
La basilique Notre-Dame de la Garde : un style néo-roman où la pierre joue le rôle de pare-feu. / © MAXPPP

Au lendemain de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, les regards se tournent vers Notre-Dame de la Garde. Un tel sinistre pourrait-il se produire dans l'emblématique basilique de la cité marseillaise ? De part sa construction, l'édifice serait à l'abri d'un tel incendie.   
 

Par Eric Ambrosini

Le drame qu'a connu la cathédrale Notre-Dame de Paris pourrait-il se produire dans d'autres édifices situés dans la ville de Marseille ? Les interrogations se dirigent inévitablement sur l'emblématique basilique qui domine la cité phocéenne : Notre-Dame de la Garde. Son style architectural, les matériaux employés semblent prémunir l'édifice d'un tel sinistre.   

Pour l’architecte marseillais Xavier David qui a travaillé à la restauration de l’édifice de 2001 à 2008, "il n’y a pas de sujet feu à Notre-Dame de la Garde".

Cela s’explique par le style néo-roman de la basilique qui contraste totalement avec le style néo-gothique ou gothique de Notre-Dame de Paris. En effet, la basilique marseillaise ne présente pas de toiture élancée qui nécessiterait une charpente en bois.

"Des fondations jusqu’au pied de la statue monumentale, la construction a été réalisée exclusivement en pierre… c’est le cas de la façade, de la toiture, de la flèche, du clocher… c’est pour cela que Notre-Dame de la Garde présente un risque zéro en terme d’incendie", explique l'architecte. 

La difficulté d'une intervention en cas d'incendie, reste la hauteur de ces bâtiments comme la cathédrale de la Major, souligne l'Amiral Charles-Henri Garié, Commandant du Bataillon des Marins Pompiers Marseille. 

"Les deux monuments majeurs de notre ville datent de 1950 et donc il n’y a pas de forêt de chêne comme vous trouvez sur Notre-Dame de Paris. (...) C’est un facteur rassurant mais ils ont tous les deux des hauteurs considérables puisque la coupole de la Major fait 80 m de haut. Evidemment, il n’y a, comme à Paris, pas de moyens pour aller si haut".
Et si la Bonne Mère ou la Major subissaient un tel incendie ?

Aucun souci d'incendie, reste la hauteur de la Bonne Mère ou de la Major... En savoir + ► https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouch...

Publiée par France 3 Provence-Alpes sur Mardi 16 avril 2019

Des familles de monuments à haut risque

Selon Xavier David, il existe plusieurs familles de monuments. Dans la basilique marseillaise, seuls les bancs et le mobilier en bois pourraient nourrir les flammes. Mais du fait de sa construction en pierre et de son absence de charpente en bois, Notre-Dame de la Garde fait partie de la famille d'édifices dont le risque d'incendie est nul
 
L'intérieur de la basilique Notre-Dame de la Garde. / © JM BERTRAND
L'intérieur de la basilique Notre-Dame de la Garde. / © JM BERTRAND

"Il y a toujours un risque avec les charpentes en bois car avec les années, les bois sont très secs et la moindre étincelle peut enflammer l’édifice", ajoute Xavier David. Et des constructions de ce type, il en existe à Marseille.

C’est le cas de l’église St Vincent de Paul "les Réformés", dans le 1er arrondissement marseillais. Sa construction est la même que celle de la cathédrale Notre-Dame de Paris : la charpente en bois soutient un plafond en pierre ou en briques.
 
L'église St Joseph située dans le 6ème arrondissement de Marseille. / © Google images
L'église St Joseph située dans le 6ème arrondissement de Marseille. / © Google images
Même chose pour l’église St Joseph située dans le 6ème arrondissement de Marseille. Selon l’architecte phocéen, elle fait partie de la famille des églises présentant de très hauts risques. Elle est constituée d’une charpente en bois soutenant un plafond de bois ! Là, le risque est maximal.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le défi d'un Monégasque : nettoyer la Méditerranée en paddle

Les + Lus