Marseille : le péplum hollywoodien, La Belle Hélène, à l’affiche de l’Odéon les 17 et 18 octobre

Après le succès remporté dans toute la France, "La Belle Hélène", œuvre d’Offenbach adaptée et mise en scène par Bernard Pisani, fait escale au théâtre de l’Odéon, les 17 et 18 octobre prochains. Aperçu de cet opéra-bouffe qui a plus de 160 ans.
La Belle Hélène d'Offenbach est une véritable parodie de l'antiquité gréco-latine. Ici lors d'une représentation en 2017 à Toulouse.
La Belle Hélène d'Offenbach est une véritable parodie de l'antiquité gréco-latine. Ici lors d'une représentation en 2017 à Toulouse. © Michel Viala / MaxPPP
C’est l’une des œuvres les plus connues de Jacques Offenbach et l’un des spectacles les plus joués, mais on ne s’en lasse pas.
« La Belle Hélène », écrit en 1864, est à l’affiche de l’Odéon les 17 et 18 octobre.Cet opéra-bouffe adapté et mis en scène par Bernard Pisani est une subtile parodie de l’antiquité gréco-latine.

Un péplum hollywoodien

Hélène, plus belle femme du monde, s’ennuie avec son mari Ménélas. Lorsque Pâris, Prince de Troie déguisé en berger, se présente à elle, le coup de foudre est immédiat.

Ménélas est alors envoyé en Crête pour quatre semaines sur décision de Jupiter. Les deux tourtereaux en profitent pour passer une nuit ensemble, mais Ménélas les surprend lorsqu’il revient sans prévenir.
L’œuvre d’Offenbach révèle les prémices de la guerre de Troie. Ici la représentation à l'Odéon en 2016.
L’œuvre d’Offenbach révèle les prémices de la guerre de Troie. Ici la représentation à l'Odéon en 2016. © Christian Dresse
Puni pour avoir désobéit, Ménélas est confronté à une situation de crise : tous les couples de Grèce s’entre-déchirent.

Pour préserver la paix, il accepte un sacrifice devant le Grand Augure de Vénus (en fait Pâris déguisé) et accepte que Hélène soit envoyée sur l’île de la déesse de l’amour. Une fois à bord, la supercherie est dévoilée. Les rois grecs se vengent des amants en prenant les armes contre Troie.

Le pas de côté d’Offenbach

Alors qu’au 19e siècle chaque théâtre a sa spécialité, début 1864, un décret autorise ces institutions à se diversifier.

Offenbach saisit l’occasion en écrivant La Belle Hélène en quelques mois avec le librettiste Ludovic Halévy. Résultat : un opéra-bouffe en 3 actes qui sort le Théâtre des Variétés du Vaudeville dont il était spécialiste.

L’œuvre décrit, à sa manière, les prémices de la Guerre de Troie en multipliant les références satiriques au Second Empire. Dès les premières représentations, le public se montre réceptif. L’opérette est alors jouée dans le monde entier.

Bernard Pisani en maître d’œuvre

Qui de mieux placé que Bernard Pisani pour signer la mise en scène d’une telle histoire ?

Lui, qui a fait ses armes en tant que danseur, trouve le juste équilibre entre l’humour et le sérieux, la passion et la fidélité, le mythe et la réalité qui caractérisent cette œuvre vieille de 160 ans. Son objectif : que le public s’amuse autant que les acteurs.Il met d’ailleurs un point d’honneur à rythmer cette opérette avec des chorégraphies humoristiques. Ce qui n’est pas sans rappeler que le metteur en scène a fait ses armes en tant que danseur à l’Opéra de Paris.

Un casting de choix

C’est aussi au talent des acteurs que l’on doit la longévité de la Belle Hélène.

A commencer par Jérémy Duffaut, dans la peau de Pâris, qui a été nommé dans la catégorie « Révélation artiste Lyrique de l’année » aux Victoires de la Musique Classique en 2016.Il donne la réplique à Laurence Jannot, Hélène sur les planches. Du cirque du Soleil à la comédie musicale Cats, de l’Opéra de Paris au Stade de France pour interpréter Micaëla dans Carmen, elle mène une carrière d’un éclectisme rare.

Ménélas est lui, joué par Dominique Desmons, qui a une soixantaine de rôles à son actif.

L’expérience de ces artistes couplée aux costumes de Frédéric Pineau, qui respirent l’Antiquité, et aux décors efficaces d’Eric Chevalier, promet un voyage dans le temps et dans l’espace !

 Infos clés :
La Belle Hélène (Jacques Offenbach)
Mise en scène Bernard Pisani
17 et 18 octobre à 14H30 au Théâtre de l'Odéon - Marseille

Billetterie :
  • En ligne : suspendue pour le moment
  • Par téléphone : 04 96 12 52 70
  • Sur place : 162, la Canebière, 13233 Marseille
Site de l’Odéon : ici
Page Facebook de l’Odéon : ici
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
partenariats événements sorties et loisirs culture théâtre opéra musique spectacle vivant danse événements sorties et loisirs culture théâtre opéra musique spectacle vivant danse