Marseille : pour le RC Toulon, une victoire sans bonus

Une action du Vauclusien Vincent Martin / © Photo Bertrand Langlois/AFP
Une action du Vauclusien Vincent Martin / © Photo Bertrand Langlois/AFP

Le RC Toulon a battu Montpellier (32-17) sans surprise ce samedi lors de la 24e journée du Top 14. Une victoire sans surprise, mais sans panache aussi. Les toulonnais ont perdu deux joueurs blessés, et ont laissé le point du bonus en plein match.

Par GM avec AFP

La victoire est bien là pour le RC Toulon face à Montpellier (32-17), mais sans l'ambiance. 
Avec un bonus offensif perdu en seconde période et deux joueurs blessés François Trinh-Duc et Guilhem Guirado.
Les Toulonnais occupent la 3e place provisoire du classement en attendant le résultat de Toulouse. 

Deux blessés en première période

Le RCT a gagné son premier "8e de finale", comme le demandait Fabien Galthié, pour doubler Toulouse et revenir à deux longueurs du Racing 92, deux clubs qui s'affrontent dimanche.
Mais l'heure n'était pas à la fête pour autant. D'abord parce que le manager a dû très tôt sortir son talonneur et son demi d'ouverture.
François Trinh-Duc a été touché dès la 11e minute sur une charge de Davit Kubriashvili, sanctionné d'un carton jaune.
Le capitaine de l'équipe de France est peut-être plus gravement touché, aux ligaments d'un genou, selon une information du diffuseur Canal Plus, citant le staff médical du RCT.
Malgré cela, Toulon a nettement dominé Montpellier en première période. Avant de subir après la pause et de perdre un bonus offensif (4 essais à 3 au final) face à une équipe pourtant remaniée avec de nombreux cadres (B. du Plessis, Nadolo, Ouedraogo, Fall) ménagés.
Chris Ashton a lancé le festival, en battant le record d'essais marqués en Top 14 avec une 22e réalisation dès le début du match (7), après un bon travail de Facundo Isa, Semi Radradra et Ma'a Nonu. L'Anglais, ailier samedi après-midi, a lâché le Fidjien Napolioni Nalaga, auteur de 21 essais pour Clermont en 2008-2009.

Toulon gaspille le bonus 

Radradra a marqué le deuxième, décalé par Mathieu Bastareaud et Éric Escande (11) avant que "Basta", délicieusement servi par un coup de pied d'Anthony Belleau, n'y aille de son essai. Le RCT menait déjà
19-0.
Le MHR s'est enfin réveillé pour adoucir le score par un essai conclu par le centre Vincent Martin (34), mais Facundo Isa, au terme d'une longue séquence, a redonné trois essais d'avance au RCT, après la sirène (40+3).
Mais en seconde période, Toulon s'est arrêté de jouer et la rébellion tardive l'a privé du bonus offensif, en marquant deux essais, par Gabriel Ngandebe, très actif tout le match, en coin (62), puis Kélian Galletier,
après un dégagement de Belleau contré par Yvan Watremez.
Contrarié, Toulon l'était bien. Comme sur ce choix du capitaine Mathieu Bastareaud de prendre la pénalité et des points superflus tant l'avance était large (71e) plutôt que de jouer une pénaltouche qui aurait pu amener l'essai du bonus offensif retrouvé.
Le centre s'est montré agacé après le coup de sifflet final, visant son encadrement:
"J'en ai un peu marre qu'on me dise de l'extérieur ce que je dois faire. Ils n'ont qu'à nommer un autre capitaine".
Toulon n'est pas encore dans son meilleur jour.

Sur le même sujet

Les + Lus