• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marseille : recyclage et collecte d'huile de friture

Trois fois par semaine, les collecteurs d'oléo-déclic se rendent chez les restaurateurs pour apporter les fûts vides et reprendre ceux qui sont plein. / © F3 Provence-Alpes
Trois fois par semaine, les collecteurs d'oléo-déclic se rendent chez les restaurateurs pour apporter les fûts vides et reprendre ceux qui sont plein. / © F3 Provence-Alpes

Oléo-Déclic collecte les huiles de friture sur Marseille et ses environs et les valorise en énergie renouvelable.

Par Sidonie Canetto

Oléo-Déclic collecte des huiles alimentaires usagées sur Marseille et ses environs.
Les huiles alimentaires usagées sont considérées comme un déchet non dangereux et leur élimination est une obligation légale. Il est interdit de les rejeter dans le réseau d’assainissement des eaux usées, dans le bac à graisse ou de les déposer avec les ordures ménagères.
Trois fois par semaine, les collecteurs d'oléo-déclic se rendent chez les restaurateurs pour apporter les fûts vides et reprendre ceux qui sont plein. / © F3 Provence-Alpes
Trois fois par semaine, les collecteurs d'oléo-déclic se rendent chez les restaurateurs pour apporter les fûts vides et reprendre ceux qui sont plein. / © F3 Provence-Alpes

La Valorisation


Du déchet au combustible…
 Le procédé de valorisation  est basé sur la décantation et la filtration, sobre en énergie et en intrants chimiques.  C'est dans une station de valorisation prototype, développée depuis 2012, que l'entreprise marseillaise traite les huiles collectées.
La qualité de l’huile recyclée est confirmée par des analyses chimiques régulières. Cette station arrivant à saturation,  oléo- déclic est en train de mettre en place une nouvelle unité de valorisation d’une capacité de 200 000 litres par an.

Le biocombustible issu de cette valorisation a une qualité équivalente au colza carburant fait à partir d’huile végétale pure et constitue un substitut parfait aux énergies fossiles.

Plus-value environnementale :

Il y a plus d'un avantage dans ce procédé, notamment  Valoriser un déchet qui peut se retrouver dans les réseaux d’assainissement et les endommager. mais cette méthode permet de diminuer  « l’énergie grise » nécessaire à l’extraction, le transport et la transformation des matières premières.
Et surtout, l'énergie issue de la biomasse  est moins polluante que les carburants fossiles. Tout se passe en circuit court ce qui réduit véritablement les transports.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus