• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Municipales : la mairie de Marseille a-t-elle botté en touche un rapport de la chambre régionale des comptes

La mairie a décidé fin d'août d'avancer le conseil municipal de 15 jours. / © VALérie Vrel/MaxPPP
La mairie a décidé fin d'août d'avancer le conseil municipal de 15 jours. / © VALérie Vrel/MaxPPP

La mairie de Marseille a-t-elle avancé la date de son conseil municipal pour éviter la publication d'un rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la cité phocéenne ? A six mois des municipales, dans les rangs des candidats déclarés, on réclame des explications. 

Par AV avec AFP

Qu'y a-t-il dans l'enquête de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la Ville de Marseille ? Il se pourrait que les Marseillais doivent attendre après les prochaines municipales pour le savoir.

Selon une information du Ravi, le rapport a été transmis le 20 août à la mairie, qui dispose d'un mois pour soumettre ses observations. 
Or selon le mensuel, la mairie aurait décidé d'avancer de 15 jours la date du conseil municipal de rentrée initialement prévu fin septembre, pour que le sujet ne puisse pas être abordé lors de cette session.

Ni même lors de la suivante, le prochain conseil prévu en décembre se tenant en période de réserve pré-électorale, ce qui interdit la communication de ce type de document.

Quant à savoir pourquoi, aucun conseil municipal n'est planifié en octobre, de source proche de la chambre régionale des comptes, on s'étonne. 

La mairie dément les informations du Ravi et se retranche derrière la "confidentialité" de l'instruction. Une porte-parole de la chambre a expliqué à l'AFP que l'instruction menée "depuis plusieurs années" est soumise au "secret" jusqu'à sa transmission à la ville, qui doit la présenter ensuite en conseil municipal, avant publication.

Un conseil municipal "avancé au dernier moment"

Le député de Marseille, candidat à l'investiture LREM pour la bataille des municipales, Saïd Ahamada a réclamé jeudi la tenue d'un conseil municipal extraordinaire en octobre pour faire la "transparence" sur cette enquête. Il estime que 'le contenu du rapport de la chambre régionale des comptes (...) mérite d'être connu de tous".

Pour Stéphane Ravier, Sénateur du Rassemblement National dans les Bouches-du-Rhône : "Les marseillais ont le droit de savoir comment est géré leur ville. C’est très curieux d’avoir avancé la date de ce conseil municipal. La mairie a semble-t-il beaucoup de poussières à mettre sous le tapis surtout à quelques mois des élections".

"La Chambre Régionale des Comptes est une instance au-dessus de tout soupçon qui a déjà fait des rapports sur la ville et la gestion de ses piscines notamment", ajoute-t-il.

"C’est de l’argent public, c’est de l’argent qui appartient aux marseillais, ils ont le droit de savoir comment cela se passe au-delà des effets d’annonces et d’affichages" a-t-il conclu.


Le chef de file du PS à la ville, Benoît Payan, a indiqué ne pas avoir la preuve d'une volonté de cacher un éventuel rapport de la chambre régionale des comptes. Mais il a été prévenu seulement le 21 août que le conseil avait été "avancé au dernier moment". Soit le lendemain de la communication du rapport à la mairie selon le Ravi.

"S'il s'avère que de tels moyens et méthodes ont été déployées, c'est abject. Cela pose la question de ce qu'il y a dans ce rapport" qui puisse inquiéter la municipalité LR sortante, a-t-il commenté.

Sur le même sujet

Christian Carrère, psychiatre addictologue

Les + Lus