• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : témoignage de Maria, qui a porté plainte contre la police pour tentative d'homicide lors d'une manifestation

© Francis di Cesare / France 3 Provence Alpes
© Francis di Cesare / France 3 Provence Alpes

La jeune file de 19 ans a porté plainte contre la police pour "tentative d'homicide" et "violences volontaires", après avoir été grièvement blessée le 8 décembre à Marseille, en marge d'une manifestation des gilets jaunes. 

Par Mariella Coste

Maria, une jeune marseillaise de 19 ans, a été blessée lors d'une manifestation et a porté plainte le 30 avril dernier auprès du parquet de Marseille pour "tentative d'homicide volontaires". L'IGPN a été saisie. 
Elle souhaite garder son anonymat, et raconte qu'elle était en train de faire ses courses ce jour-là, qu'elle ne manifestait pas et s'est retrouvée au coeur de la manifestation près du Vieux-Port :

D'un coup il y a eu des fumigènes, tout le monde courait et la police m'a tiré dans la jambe, puis j'ai reçu des coups de pied dans la tête, un coup de matraque dans la bouche, ils étaitent une dizaine sur moi, ils m'ont fracassée

Les cicatrices de Maria
Les cicatrices de Maria


Blessée par un tir de flashball ou un tir de grenade lacrymogène, l'enquête le dira, elle déclare avoir eu une fracture du crâne avec une atteinte au cerveau, elle déclare ne plus trop voir de l'oeil droit :

Je fais des cauchemars toutes les nuits je ne dors pas.

Son avocat, maître Brice Grazzini est formel :

Rien ne justifie un tel déferlement de violence

A propos de pétards lancés lors de la manifestation, Maria précise : "j'ai lancé des claques-doigts, pas des pétards contre les forces de l'ordre !"
Le reportage de Michel Aliaga et Francis di Cesare :

Ce vendredi matin, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est exprimé à propos de cette affaire lors d'une visite à Toulon :

Le samedi 8 décembre 10 000 personnes maifestaient ce jour-là : gilets jaunes, militants contre le changement climatique et associations contre le logement insalubre. Des heurts avaient éclaté entre certains manifestants et les forces de l'ordre en fin de journée : une agence bancaire et la boutique de l'OM sur la Canebière avait été pillées et 42 personnes avaient été interpellées.
 
Le samedi 8 décembre a été le samedi de manifestation le plus tendu à Marseille, 42 personnes ont été interpellées. / © France 3 Provence Alpes
Le samedi 8 décembre a été le samedi de manifestation le plus tendu à Marseille, 42 personnes ont été interpellées. / © France 3 Provence Alpes


Cette jeune femme a porté plainte le 30 avril dernier. Elle

Sur le même sujet

Geneviève Legay (06)

Les + Lus