• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille: des faux policiers braquent un vrai fonctionnaire de la BAC

La protestation intervient après la remise en liberté sous contrôle judiciaire des deux mineurs suspectés, le 16 novembre. / © Alexandre MARCHI - maxppp
La protestation intervient après la remise en liberté sous contrôle judiciaire des deux mineurs suspectés, le 16 novembre. / © Alexandre MARCHI - maxppp

Tel est pris qui croyait prendre! Trois hommes se présentant comme policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Marseille ont tenté dans la nuit de mardi à mercredi de braquer un automobiliste. Malheureusement pour eux, ils sont tombés sur un vrai policier de la Brigade anti-criminalité (BAC). 

Par France 3 Provence-Alpes avec AFP

Les faits se sont déroulés vers 3h30 dans la nuit de mardi à mercredi. Un policier de la BAC de Marseille rentrait chez lui à bord de sa BMW, lorsque trois jeunes hommes à bord d'un autre véhicule, gyrophare bleu sur le toit, lui font signe de s'arrêter sur le bas-côté.

Le fonctionnaire s'exécute et fait face à trois personnes qui se présentent comme appartenant à la BAC, a expliqué mercredi la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône.

"La BAC c'est moi", leur réplique le policier, qui sort son arme sans en faire usage.

Course poursuite et case prison 

Prenant peur, les faux policiers prennent la fuite à bord de leur véhicule en direction de l'A7, pris en chasse par leur victime, avant d'être arrêtés dans le 15e arrondissement par une patrouille de la brigade canine.

Les occupants de la voiture expliquent alors qu'ils sont poursuivis par un homme armé, mais prévenus de ce qui était arrivé à leur collègue, les policiers les arrêtent.

Placés en garde à vue, les trois hommes, âgés de 19, 25 et 29 ans, "très, très défavorablement connus des services de police", notamment pour vol, violence routière, recel de produits stupéfiants ou encore port d'armes, ont expliqué avoir "fait ça pour rire".

"Pris dans un guet-apens, le policier a fait preuve d'un incroyable sang-froid et de professionnalisme", a salué la DDSP.
 

Sur le même sujet

Sylvette Baudrot , scripte.

Les + Lus