Marseille : un ancien fonctionnaire du conseil départemental des Bouches-du-Rhône jugé pour corruption

0nze personnes comparaissent devant le tribunal correctionnel de Marseille ce lundi, dont Renaud Chervet. L'ancien haut fonctionnaire du conseil départemental des Bouches-du-Rhône est soupçonné d’avoir favorisé l’attribution de marchés publics en échange de pots-de-vin.

Elle est la pièce maîtresse d’une affaire qui, sans elle, n’aurait peut-être jamais vu le jour. Une vidéo découverte lors d’une perquisition au domicile de Jean-Pascal Battista, un entrepreneur marseillais, le 22 mars 2016.

En visionnant les images, les policiers ont certainement dû se frotter les yeux pour s’assurer qu’ils ne rêvaient pas ! Sur la vidéo, on voit un premier homme remettre une liasse de billets à un second. La transaction a lieu de nuit et remonte au mois de janvier de la même année.

L’enquête va rapidement permettre de mettre des noms sur les deux visages. D’un côté, Saïd Meliouh, chef d’entreprise et auteur de la vidéo en question (il a expliqué aux enquêteurs avoir voulu prendre ses précautions). De l’autre, Renaud Chervet, haut fonctionnaire au conseil départemental des Bouches-du-Rhône.

De l’argent contre un marché public

Cette nuit-là… ce sont 10.000 euros qui passeront de main à main. Un premier pot-de-vin suivi d'un second du même montant qui auraient permis à Saïd Meliouh, dirigeant d’une société de travaux, de décrocher quelques semaines plus tard un marché public d’un montant de 600.000 euros.

Et pour cause, son interlocuteur, Renaud Chervet, est alors directeur du service de la gestion, de l’administration et de la comptabilité au sein du conseil départemental des Bouches-du-Rhône ; fonction idéale, s’il en est, pour décider de l’attribution desdits marchés.

Un procès pour corruption passive

"En fournissant des informations, conseils ou services contre rémunération et en monnayant son influence, Renaud Chervet a vicié l’ensemble de la procédure administrative d’attribution des marchés au sein du conseil général des Bouches-du-Rhône". C’est ainsi que le parquet a résumé les faits dans son ordonnance de renvoi.

Au total, onze personnes comparaissent à partir de ce lundi devant le tribunal correctionnel de Marseille pour ces soupçons de corruption à grande échelle. Renaud Chervet lui doit répondre des chefs de corruption passive, blanchiment et trafic d’influence passive sur 22 marchés attribués par le conseil général des Bouches-du-Rhône. Le procès durera jusqu’au 4 novembre.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité