Marseille : une femme condamnée à 10 mois de prison avec sursis pour avoir jeté son chien du sixième étage

Une femme de 54 ans a été condamnée à de la prison avec sursis à Marseille pour avoir jeté son chihuahua mexicain depuis le balcon du sixième étage de son immeuble. Elle était jugée en comparution immédiate.

La loi devrait bientôt durcir les sanctions contre les auteurs d'actes de cruauté sur les animaux. (illustration)
La loi devrait bientôt durcir les sanctions contre les auteurs d'actes de cruauté sur les animaux. (illustration) © Christian Watier/MaxPPP

Le pauvre animal n'avait pas survécu à la chute de six étages. Cet acte odieux, perpétré le 21 avril dernier, a valu à sa propriétaire, une cinquantenaire, aide à domicile pour personnes âgées, d'être jugée en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Marseille, ce jeudi.

Poursuivie pour "sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique", elle a écopé de 10 mois de prison avec sursis. Elle encourait jusqu'à deux ans de prison et une amende de 30.000 €. 

Le bourreau d'Iboo condamné à 10 mois ferme

C'est la deuxième affaire de maltraitance animale jugée par ce tribunal en une semaine. Le 29 avril, ce sont 10 mois de prison ferme qui ont été infligés au propriétaire d'Iboo, retrouvé dans une poubelle, un oeil crevé, le corps brûlé à 80 %.

Le projet de loi adopté en première lecture à l'Assemblée nationale le 29 janvier prévoit un durcissement des sanctions pour les auteurs d’actes de cruauté et de sévices sur les animaux, avec une peine de trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende en cas de sévices graves et cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende en cas de mort de l’animal.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature justice société