Marseille : “Vendredi 13” organise des maraudes pour les gens de la rue

Distribution de colis durant la maraude / © Emmanuel Zini/France Télévisions
Distribution de colis durant la maraude / © Emmanuel Zini/France Télévisions

Elle porte bonheur à ceux qu'elle aide. L'association "Vendredi 13" , forte d'une centaine de bénévoles, aide et accompagne les gens de la rue par ses maraudes quotidiennes. En cette période de fêtes, pas de trêve. Bien au contraire...

Par Ghislaine Milliet

Créée il y a un peu plus d' un an par des anciens des Restos du coeur des Bouches-du-Rhône, l'association "Vendredi 13" rassemble une centaine de bénévoles et vit à 80 % des dons de personnes et entreprises généreuses. 

Pendant les fêtes… il n'y a pas eu de trêve. A tour de rôle, six soirs par semaine, hiver comme été, les bénévoles arpentent les rues du centre-ville de Marseille. A la recherche des plus démunis, des oubliés.

"Je suis touchée par les gens qui vivent dans la rue, par les gosses qui ont faim, par les appels au 11 où il faut aller voir une famille", explique Monique Blanc, co-fondatrice de Vendredi 13. "On ne peut pas rester insensible à ça. En tous cas, moi je ne peux pas..."
A La recherche des oubliés de la rue / © Emmanuel Zini/France Télévisions
A La recherche des oubliés de la rue / © Emmanuel Zini/France Télévisions

Les bénévoles de l'association circulent le soir pour trouver ou retrouver ces populations délaissées. 

"Ca nous fait du baume au coeur... Ca nous fait plaisir que vous aidiez les pauvres, les misérables", témoigne auprès d'eux un sans-abri.

"Le principe de la maraude, c'est recréer un lien social, poursuit Monique Blanc. "Il y a des personnes qui n'ont rien, qui ne sont pas suivies par les travailleurs sociaux. Et notre rôle auprès de ces gens là, c'est de dégrossir leur situation et les mettre en relation avec les travailleurs sociaux. Eux vont vraiment travailler avec eux, et les aider à quitter la rue.
En arrivant à un lieu d'abri, un homme interpelle les bénévoles :

Je suis fatigué... Trouvez moi quelque chose s'il vous plaît. Je ne demande pas la lune, je demande juste un toit

Durant leur tournée, l'association distribue des boissons chaudes et donne des colis alimentaires. Toute la nourriture provient de dons.
"Nous offrons ce que l'on a, en fonction des dons de la journée", explique l'un des bénévoles.

"Vendredi 13" reçoit également des subvention du département et de l'Etat.

La pauvreté reste une préocccupation majeure dans notre société. Le nombre des plus démunis ne cesse d'augmenter. prochain projet de "Vendredi 13", ouvrir un restaurant solidaire, dans le quartier de Plombières.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus