Match des Héros à Marseille : " c'est avant tout pour les enfants et régaler le public", explique Christian Karembeu

Eric Abidal, David Trezeguet, Di Méco, Jul et Jean-Pierre Papin vont s'affronter pour un match des légendes au Vélodrome le 13 octobre en faveur des enfants de Côte d'Ivoire. Une rencontre à vivre en direct sur France 3. Christian Karembeu a hâte de retrouver ses anciens camarades.

Champion du monde 1998 avec l'équipe de France, Christian Karambeu depuis sa retraite de sportif est très actif sur le plan solidaire.

Il fait parti de ces sportifs de haut niveau qui se servent de leur notoriété, pour la bonne cause comme par exemple son parrainage sur les pièces jaunes ou participer à des actions caritatives.

"J’en ai fait souvent des matchs caritatifs, on est plusieurs à faire ces matchs avec l'UNICEF, contre la faim, pour l'accès à l’éducation, récolter des fonds pour la vaccination en Afrique, participer à des programmes de développement en Afrique", détaille le joueur.

Et là, il participe au match des Héros le 13 octobre prochain au stade Orange Vélodrome. Lorsqu'on l'a appellé, il n'a pas hésité à répondre présent.

"D’abord pour retrouver des copains de longue date,Eric di Meco, Basile Boli, Eric abidal, cela fait toujours plaisir. Et puis un match caritatif, c'est fait pour répondre présent. On est sensibilisé pour l’éducation des enfants en Côte d'Ivoire".

Marseille, un stade chaud bouillant

Le joueur aux 53 sélections sait que pour ce genre de rencontre, ce n'est pas l'enjeu sportif qui anime les joueurs mais l'ambiance.

" A Marseille, ville de football, ça va être une belle fête, avec un véritbale engouement, les supporters vont répondre présents comme ils savent le faire", assure Christian Karembeu.

En tant que joueur, il est venu jouer sur la pelouse de l'antre des Marseillais, et connait la ferveur des supporters.

"Le club est mythique, c'est un des plus beaux stades de France, le public est chaud et bouillant, toujours derrière son équipe, c'est impressionnant".

Et à la question sur le côté sportif, s'il compte tout donner sur le terrain, pas de doute le joueur n'a rien perdu de son envie.

"Je crois qu’on a toujours l’esprit compétitif. Mais l’essentiel est de produire une performance pour régaler le public et surtout récolter des fonds pour la fondation de Didier Drogba, pour donner aux enfants accès à l’éducation".

Difficile d'en savoir plus sur la stratégie, pour cela Christian Karembeu renvoie vers l'entraîneur de la formation UNICEF. 

"C'est Arsène Wenger, qui va composer son équipe et peaufiner sa tactique. Tout dépendra du nombre de gens sur place pour les changements. A part s’il veut gagner, il gardera son 11 de départ, mais on est là pour faire plaisir au plublic avant tout".

Et pour finir, Christian Karembeu a "une pensée pour tous ceux qui ne pourront pas assister au match" et rappelle qu'"il y a aussi une tombola". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport solidarité société