Mondial La Marseillaise à Pétanque 2021 : une 60e édition avec pass sanitaire et protocole

Cette 60e édition du Mondial la Marseillaise à Pétanque a lieu cette année du 3 au 7 juillet et dans son format traditionnel au parc Borély. Avec la pandémie, un pass sanitaire sera demandé aux spectateurs et les joueurs arriveront masqués et joueront démasqués.

Jean-Michel Puccinelli est venu présenter la 60e édition du Mondial La Marseillaise à Pétanque lors de la traditionnelle conférence de presse au côté de Pierre Guille, son président.
Jean-Michel Puccinelli est venu présenter la 60e édition du Mondial La Marseillaise à Pétanque lors de la traditionnelle conférence de presse au côté de Pierre Guille, son président. © FTV

À ce jour, plus de 2.200 triplettes venues de 14 pays, 83 départements ainsi que des DOM-TOM sont déjà engagées pour cette 60e édition du Mondial La Marseillaise à Pétanque.

Dans le contexte sanitaire actuel, certaines mesures doivent encore être respectées cette année pour le respect des gestes barrières et du protocole.

"Pour qu'aucun risque ne soit pris, on a travaillé avec la préfecture. Le parc Borély restera ouvert au public, donc le port du masque sera obligatoire. Et comme les tribunes sont un espace clos, un pass sanitaire sera demandé aux spectateurs. Ce sera soit le QR code pour dire qu'on s'est fait vacciner, soit un test PCR de moins de 48h", détaille Pierre Guille, président du Mondial La Marseillaise à Pétanque.

En ce qui concerne les joueurs, "tant qu'ils ne jouent pas ils doivent porter le masque. Au moment de débuter la partie, ils enlèveront le masque et une certaine distance devra être respectée tant que faire se peut entre les joueurs", ajoute le président.

Un plateau d'exception

"Le plateau est exceptionnel, et on va voir revenir de très bons joueurs, ce plateau cette année est le plus relevé du mondial", annonce Pierre Guille.

Tous les grands noms de la pétanque seront au rendez-vous et il y aura également des nouveautés. 

Eloignés des terrains à cause de la crise, les joueurs ont hâte de revenir à la compétition.

"C'est vrai que cela fait un an et demi que c'est très compliqué pour nous. On n'arrive pas à enchainer les compétitions comme on a l'habitude de faire. C'est un manque par rapport à la confiance que l'on peut acquérir en fonction des compétitions dans l'année", confie le champion en titre, Jean-Michel Puccinelli.

Le week-end prochain, certains joueurs vont reprendre du temps de compétition avec le championnat départemental du Var. 

"Une sorte de répétition avant le mondial La Marseillaise", explique Jean-Michel Puccinelli.

Avec ce manque de compétition, "ce qui nous a manqué le plus, c'est l'adrénaline, le monde qui regarde, faire de belles parties, on a bien fait des petits concours, mais cela n'a rien à voir avec les grosses compétitions".

Gagner deux fois d'affilée le Mondial

"On va commencer ce mondial en essayant de gagner déjà les parties les unes après les autres", tempère le joueur double vainqueur du Mondial La Marseillaise à Pétanque (2018 et 2020).

"J'ai gagné ma première Marseillaise en 2018, c'était déjà un rêve et puis maintenant essayer d'en gagner deux de suite, c'est un autre rêve".

Chaleur, beaucoup de marche, des parties qui durent longtemps, pour tenir sur la longueur dans cette compétition et espérer aller le plus loin possible, un des secrets est "de bien se reposer entre chaque partie". Mais tous les champions le savent, la concentration est très importante "être dans sa bulle".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque covid-19 santé société