Mondial la Marseillaise à pétanque 2020 : une entrée en matière tranquille pour l'équipe Messonnier, tenante du titre

L'équipe de Patrick Messonnier a réussi son entrée dans ce 59e mondial la Marseillaise à pétanque face à une triplette lyonnaise. Apès une première mène disputée, les tenants du titre ont déroulé la suite de la partie sans rencontrer de difficultés.

Patrick Messonnier déroule pour son premier match du Mondial La Marseillaise à pétanque 2020
Patrick Messonnier déroule pour son premier match du Mondial La Marseillaise à pétanque 2020 © N. Debru/FTV
D'un côté deux des trois tenants du titre, Patrick Messonnier et Adrien Delahaye, qui évoluent cette année avec un jeune martégal licencié à Sénas, il s'agit de Mayon Baudino, champion de France junior 2018.

Il remplace Joe Casale présent à Marseille mais au sein d'une autre triplette.

Face à eux, une équipe qui évolue en amateur, mais inconnue du grand public. Les trois joueurs sont licenciés au club du Delta de Corba, dans le Rhône : le capitaine et tireur Sébastien Piroird, le milieu Laurent Boisier, et le pointeur Grégory Ayel.

Les inexpérimentés rhodaniens rataient la possibilité d'ouvrir la marque alors qu'ils avaient quatre boules d'avance face à une équipe Messonnier très prudente dans la première mène, mais le stress ne les aidait peut-être pas et les tenants du titre marquaient difficilement le premier point de la partie.

Les tenants du titre accélèrent et creusent l'écart

Mais tout s'accélère dès la deuxième mène, avec six points pour la triplette Messonnier. Le jeune Mayron Baudino a fait un carreau dès sa première tentative, et ça n'a pas aidé leurs adversaires, déjà passés complètement à côté de leur jeu.
Le score est de 7-0 en deux mènes seulement...
La triplette Messonnier, tenante du titre, déroule pour son match d'ouverture au Mondial La Marseillaise à pétanque
La triplette Messonnier, tenante du titre, déroule pour son match d'ouverture au Mondial La Marseillaise à pétanque © N. Debru/FTV

Le troisième acte ressemble au précédent avec une équipe lyonnaise en grande difficulté, et Messonnier, Delahaye qui gèrent tranquillement, en ajoutant quatre points supplémentaires pour mener 11-0 en vingt minutes.
Des joueurs qui contrairement aux spectateurs évoluent finalement sans leur masque, ce qui leur permet d'être quasiment dans des conditions optimales, contrairement aux règles du dernier National de Bastia notamment.

L'équipe Piroird sauve l'honneur

La quatrième mène nous offre un festival de crochets avec les deux tireurs Baudino et Piroird qui « manquent double ». Dans ce jeu avec un but situé à 6m20, les joueurs originaires du Rhône parviennent à marquer un point grâce à une refente du pointeur Grégory Ayel.
Le score passe à 11-1.

Messonnier porte l'estocade

La cinquième mène qui sera la dernière nous rappelle que Patrick Messonnier est un excellent pointeur. Double vainqueur du mondial la Marseillaise en 2015 et 2019, ouvre les débats parfaitement, de telle façon que les amateurs rhodaniens passent leur tour les uns après les autres.
C'est Adrien Delahaye qui achève le travail pour un succès 13 à 1.
Une belle entrée en matière pour deux des trois tenants du titre, assez tranquille, qui nous démontre qu'il faudra encore compter sur cette triplette jeune et expérimentée à la fois, qui a l'ambition d'aller très loin dans cette nouvelle édition du mondial la Marseillaise.

► La Marseillaise à pétanque 2020 : toutes les infos, les vidéos, le replay des parties 
► La Marseillaise à pétanque 2020 : voir les parties en direct
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque