Mondial la Marseillaise à pétanque 2020 : Foyot-Puccinelli, enjeux et forces en présence de cette finale de rêve

Ce sont sans doute les deux plus belles équipes sur le papier qui se retrouvent ce soir sur le carré d'honneur France 3 pour la finale de la 59e édition du mondial la Marseillaise à pétanque.
Marco Foyot joue son 7e titre au Mondial la Marseillaise à pétanque.
Marco Foyot joue son 7e titre au Mondial la Marseillaise à pétanque. © Nicolas Debru/FTV
La finale de la 59e édition du mondial la Marseillaise à pétanque est une finale de haut niveau.

Pourtant les deux triplettes n'ont pas connu le même parcours, comme le reconnaissait ce matin Jean-Michel Puccinelli.

Le calendrier de son équipe n'a pas été des plus simples, car même si la première journée a été relativement tranquille, il a fallu gérer une partie contre Kenny Champigneul dimanche après-midi.
La triplette Puccinelli en finale de la 59e édition du Mondial La Marseillaise à pétanque.
La triplette Puccinelli en finale de la 59e édition du Mondial La Marseillaise à pétanque. © Nicolas Debru / FTV

Lundi matin face à Gino Deslys, la victoire à été facile comme l'indique le score de 13-0 mais Ludovic Montoro, Jean-Michel Puccinelli et Benji Renaud se sont montrés très appliqués pour se sortir de ce match-piège.

Un 16e de finale face à François Dubois et une partie remportée 13 à 3 puis en 8e le choc face à son ami Tyson Molinas, associé à « Tchato » Cano et Dominique Usaï. Une partie longue et très disputée qui se termine par un succès du Salonais et des Fréjussiens 13 à 11.

Aujourd'hui, le quart de finale face à Mickaël Bonetto n'était pas joué d'avance, mais encore une fois avec beaucoup de calme et malgré un mal de dos persistant pour Puccinelli, ça passe 13 à 7.

La demi-finale de cet après-midi aura été plus expéditive 13-1 face à Perry, du coup la récupération sera meilleure.

Parcours plus simple en face


Pour Foyot, Robineau et Rocher, honnêtement ça a été beaucoup plus simple. Deux premières journées très tranquille, plusieurs « Fanny » et des parties totalement maîtrisées.
La triplette Foyot-Robineau-Rocher lors de la 59e édition du Mondial La Marseillaise à pétanque
La triplette Foyot-Robineau-Rocher lors de la 59e édition du Mondial La Marseillaise à pétanque © Nicolas Debru / FTV

Le seul moment de ces quatre jours ou il y a pu avoir quelques inquiétudes, ça sera en 32e de finale face à Casajuana.

Dans une partie du matin, Dylan Rocher a plus de difficultés avec plusieurs échecs au tir. Après avoir été menés 6 à 2, les favoris de cette Marseillaise, ne s'énervent pas, ils remontent et remportent même cette partie 13 à 6.

Aujourd'hui les quarts et la demi-finale auront été plus tranquille même si l'équipe Maurel-Durk-Even aura réussi à marquer 7 points.

Une finale n'est jamais simple à appréhender mais l'expérience est clairement du côté des anciens vainqueurs Foyot-Robineau-Rocher. C'est du 60-40 en faveur du sextuple vainqueur du mondial.

Seule la vérité du terrain donnera le nom de la triplette victorieuse ce soir...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque