Mort de Bernard Tapie : OM, amour, gloire et affaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
"Tapie pour toujours" dans le coeur des supporters marseillais, lors de la finale du championnat de France OM-Sedan, le 14 avril 2001.
"Tapie pour toujours" dans le coeur des supporters marseillais, lors de la finale du championnat de France OM-Sedan, le 14 avril 2001. © Frédéric SPEICH / MaxPPP

Président de 1986 à 1994 du club phocéen, Bernard Tapie incarne l’âge d’or de l’OM. Il reste, pour les supporters marseillais, celui qui leur a offert les plus beaux titres, le "boss for ever".

L'aventure olympienne de Bernard Tapie débute au cours de l'été 1986. A la demande de Gaston Defferre, Bernard Tapie prend les rênes de l’Olympique de Marseille.

Le maire de Marseille n'a qu'une ambition, faire de l'OM un club européen.

L'homme d'affaires Bernard Tapie s'y connaît plus en vélo qu'en ballon rond, mais qu'importe ! Il a des ressources et embauche des légendes du foot français : Jean-Pierre Papin, Alain Giresse, Jean Tigana, Chris Waddle, Rudy Voller, Basile Boli...

C’est le début d’une nouvelle ère marquée par huit ans de domination de l'Olympique de Marseille. Avec l'homme d'affaires parisien de 43 ans, c'est l'OM qui gagne. Et le foot devient un show.

L'OM de Tapie, le club qui rafle tout

Pendant les huit années de l’ère Tapie, l’OM survole les championnats. Les Marseillais sont indétrônables et remportent quatre titres de champion de France, en 1989, 1990, 1991 et 1992.

Le 26 mai 1993, l’OM décroche le graal, la Coupe d’Europe des clubs champions. Boli fait chavirer le coeur de Marseille, à Munich, contre l'AC Milan. 

Et Bernard Tapie devient une légende du foot en étant le premier à faire gagner une coupe européenne à une équipe française.

L'affaire OM-VA

Mais les révélations sur le match truqué de Valenciennes viennent briser l’enchantement. Le 20 mai 1993, l’OM bat l’US Valenciennes-Anzin sur son terrain par un 1 but à zéro.

Deux jours plus tard, l’affaire OM-VA éclate au grand jour avec des révélations de corruption et de subornation de témoins.

L’instruction est confiée au juge Eric de Montgolfier. C'est le début d'une longue descente aux enfers pour Bernard Tapie. 

Le président Tapie est mis en examen le 10 février 1994 pour corruption et subornation de témoins, et condamné l’année suivante à huit mois de prison ferme.

Il est le seul protagoniste de l'affaire à écoper d’une peine ferme. A 54 ans, il purge ses huit mois de détention, du 3 février au 25 juillet 1997, à la prison de la Santé, en région parisienne et à celle de Luynes, près d'Aix-en-Provence.

L'OM est lui rétrogradé dès juin 1994.  Plombé par ses dettes, le club dépose le bilan l'année suivante. En 1997, Robert Louis-Dreyfus le rachète.

Bernard Tapie, le match retour 

Sous la pression des supporters qui réclament son retour à grand renfort de banderoles, le président Louis-Dreyfus fait revenir Bernard Tapie à Marseille le 3 avril 2001.

Il est actionnaire associé chargé du secteur sportif. Un statut tout trouvé pour contourner l'interdiction qui lui est faite de gérer un club, jusqu'en juin 2003.

"J'accepte avec beaucoup d'émotion. Je suis conscient de l'attente de tous ceux qui aiment l'OM et je suis certain que toutes les énergies convergeront vers le club", déclare-t-il humblement par voie de communiqué.

Mais cette fois, la magie n'opère plus. Les résultats ne sont pas au rendez-vous et Bernard Tapie jette l'éponge, refermant définitivement la porte de l'OM, mais pas celle des affaires judiciaires.

Tapie et les comptes de l'OM ​

Dans ce dossier très complexe, l'ancien président de l'OM est poursuivi avec 17 autres personnes. Ils doivent répondre du détournement de 101 millions de francs en lien avec des transferts de joueurs entre 1988 et 1992. 

Le 4 juillet 1997, le tribunal correctionnel de Marseille condamne Bernard Tapie à trois ans de prison dont 18 mois ferme. Fin 1998, sa condamnation est confirmée.

Malgré les scandales et l'image ternie du club, les supporters marseillais gardaient une grande affection pour Bernard Tapie.

Comme le montre cet hommage rendu dans les tribunes du Vélodrome le 24 septembre 2018, lors du match de Ligue 1 entre Marseille et Toulouse, après l'annonce de son cancer.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.