Municipales à Marseille : des tags diffamatoires au domicile de Martine Vassal

La Commission nationale d'investiture de LR a choisi d'investir Martine Vassal, plutôt que Bruno Gilles, pour les municipales à Marseille. / © GEORGES ROBERT/MaxPPP
La Commission nationale d'investiture de LR a choisi d'investir Martine Vassal, plutôt que Bruno Gilles, pour les municipales à Marseille. / © GEORGES ROBERT/MaxPPP

Après l'investiture officielle de la présidente du département des Bouches-du-Rhône et de la métropole Aix-Marseille, Martine Vassal, pour les élections municipales à Marseille, la tension monte entre les partisans des deux camps. Son domicile a été recouvert de tags diffamatoires.

Par Annie Vergnenegre

Ce jeudi matin vers 11h, Bruno Gilles a tweeté sur son compte les photos du domicile de Martine Vassal recouvert des tags '"Mafieuse" et "Vassal Hors la loi", avant de les retirer.

"Une nouvelle fois, un tag vient s'immiscer dans la campagne électorale de Marseille, écrivait le sénateur qui a annoncé sa volonté de se maintenir, alors que Martine Vassal a été officiellement investie par Les Républicains pour les municipales à Marseille ce mercredi.
Copie d'écran du tweet de Bruno Gilles avec les photos des tags qu'il a ensuite supprimé. / © Twitter
Copie d'écran du tweet de Bruno Gilles avec les photos des tags qu'il a ensuite supprimé. / © Twitter
Après mon domicile et le Centre Municipal d'Animation de la Mairie du 4/5, celui-ci vient d'être effectué devant le domicile de la Présidente du Département et Présidente de la Métropole".

"Je condamne fermement ces pratiques qui ne grandissent pas la vie politique et souhaite que toute la lumière soit faite sur ces 3 affaires,
poursuivait le candidat dissident. Une campagne électorale doit pouvoir se dérouler dans un climat serein."

L'entourage de la candidate investie aux municipales de Marseille confirme que ces dégradations ont eu lieu la nuit dernière. Une plainte a été déposée. Martine Vassal devrait réagir dans l'après-midi lors de la conférence de presse prévue à son retour de Paris.

Des tags au domicile de Bruno Gilles

Il y a un peu plus d'un mois, le centre municipal d'animation de la mairie des 4/5 avait été vandalisé.

Des tags appelant à remplacer Bruno Gilles par Martine Vassal au nom des Corses, avaient été bombés sur la façade. Et 15 jours plus tôt c'était le domicile du sénateur marseillais. Bruno Gilles et la maire de secteur Marine Pustorino avaient porté plainte.
Quand à Martine Vassal, en sa qualité de secrétaire départementale Les Républicains, elle avait condamné ces dégradations "avec la plus grande fermeté".

Sur le même sujet

Les + Lus