Match OM-Francfort : 8 interpellations aux abords du stade Vélodrome

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Joan, Louise Beliaeff

Le match OM-Francfort de ce mardi soir en Ligue des Champions est classé à hauts risques, en raison de milliers de supporters allemands, dont plusieurs centaines d'ultras, venus sans billet.

Huit supporters ont été interpellés aux abords du stade ou dans l'enceinte sportive, trois pour des jets de projectiles, quatre pour des tentatives d'introduction de fumigènes et une pour violence sur personne Personne dépositaire de l'autorité publique, a indiqué la préfecture de police après le coup d'envoi du match OM-Francfort.

Auparavant, les trois bus transportant les supporters allemands depuis La Joliette étaient arrivés au stade sans incidents, a précisé la préfecture de police.

Mais une demi-heure plus tard, des premiers débordements ont eu lieu au sein même du stade.

La préfecture de police a signalé des saluts nazis de la part des supporters allemands dans la tribune visiteurs. "Un signalement a été effectué par la préfète de police à l'UEFA pour suites à donner. Identification en cours".

Au total, à 20h, six personnes étaient interpellées aux abords du stade dont trois pour tentative d'introduction de fumigène du côté allemand.

A 15h, les supporters allemands ont commencé à se regrouper place de la Joliette. "La situation est calme".

Seuls les personnes munies de billets ont pu monter dans les bus, comme ce supporter allemand, Mik.

"C'est dommage qu'on soit parqués comme ça alors que tout le monde est tranquille. D'habitude quand on fait des déplacements, on a le temps de voir la ville", témoigne un supporter.

La police a procédé à une interpellation après un "incident mineur de jets de projectiles". 

Quelques heures auparavant, des vidéos de groupes de supporters allemands arrivant Cours Honoré-d'Estienne-d'Orves ont circulé sur les réseaux sociaux. Ce midi, environ 300 ultras allemands y étaient attablés, encerclés de CRS.

La nuit dernière, huit supporters ont été interpellés, sept Marseillais et un Allemand, suite à des rixes, a annoncé la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

La veille, déjà, des internautes ont partagé des vidéos montrant des groupes de supporters cherchant l'affrontement dans les rues autour du Vieux-Port.

Un Marseillais et un Allemand ont d'ailleurs été interpellés dans ce secteur, selon la préfecture.

Les précédentes interpellations concernent des ports d'armes prohibés et outrage à personne dépositaire de l'autorité publique. 

Il n'y a pas eu de blessés ni de dégradations. 

Un match classé à haut risque 

Le match est classé à haut risque, un important dispositif renforcé a été mis en place dès ce lundi dans le centre ville de Marseille. 1.200 policiers sont mobilisés. Plusieurs unités de CRS ont été déployées aux abords du stade Vélodrome mais aussi dans la ville. 

Contrairement à une information qui circule sur les réseaux sociaux, les écoles n'ont pas de consigne de fermer leurs portes à plus tôt, indique la Mairie de Marseille dans un communiqué : "ce mardi 13 septembre 2022, toutes les écoles publiques de la Ville de Marseille assureront l'accueil des petites Marseillaises et des petits Marseillais sur les temps scolaires et périscolaires".

Selon les autorités, 5.000 supporteurs allemands sans billets pour ce match sont attendus en plus des 3.300 détenteurs de titres.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité