OM-Francfort : sécurité ultra renforcée à Marseille, 3 compagnies de CRS déployées dans la ville

Ce lundi, les premiers supporters de l'équipe allemande ont commencé à arriver. Pour éviter de possibles accrochages entre supporters, plusieurs centaines d'agents des forces de l'ordre ont déjà été déployés.

Un cordon de CRS sur le Vieux Port.

A J-1 du match OM-Francfort en Ligue des champions, les forces de l'ordre sont déjà déployées dans les rues de Marseille. Et pour cause, en cette vieille de match, les premiers supporters allemands commencent déjà à arriver.

Selon les autorités, 3.300 supporters détenteurs de billets d'accès au stade sont attendus et jusqu'à 5.000 autres sans titre.

La préfecture de police prévoit un "dispositif de sécurité renforcé".

"Une partie des supporters de cette équipe là, sont connus pour être de la frange de l'ultra violence" explique Eddy Sid du syndicat police FO. "Autour de 300 d'entre eux sont attendus sur l'agglomération marseillaise. Nous allons devoir nous donner les moyens d'éviter un maximum de débordements"

Plusieurs unités de CRS ont été déployées, aux abords du stade Vélodrome mais aussi dans la ville de Marseille. Il y a trois unités permanentes (comptant 80 policiers chacune) affectées à Marseille, "plus d'autres", a indiqué la préfecture.

Pour garantir leur sécurité, les supporters de l'Eintracht Francfort ne pourront pas se déplacer dans le centre-ville, selon deux arrêtés pris vendredi par la préfecture des Bouches-du-Rhône qui interdisent aux supporters de Francfort s'affichant comme tel de stationner ou circuler près du Vélodrome.

Ils ne pourront accéder au stade que dans des bus sous escorte policière. La vente de boissons alcoolisées à emporter sera aussi interdite à partir de 14h00 mardi, dans les arrondissements du centre-ville.

Des arrêtés qui interviennent au lendemain de violents affrontements entre supporters allemands et niçois qui ont fait 32 blessés jeudi soir à Nice en amont du match de Ligue Europa Conférence ayant opposé l'OGC Nice au FC Cologne.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité